Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires


L’Airbus A321neo présenterait les mêmes symptômes que le 737 MAX


L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) vient d’alerter les exploitants d'A321neo d'un risque potentiel de variation d’incidence soudain pouvant conduire à une dégradation du contrôle et de la manœuvrabilité de l’appareil dans certaines phases de vol.



L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a publié hier une directive visant tous les appareils de la famille A321neo. Cette dernière a été émise à la suite de l’analyse des données de vol et, en particulier, des paramètres de l’ELAC (Elevator Aileron Computer) qui ont révélé que des variations importantes d’incidence pouvaient se produire dans certaines conditions et lors de manœuvres spécifiques. Selon l'EASA, si cette condition n'est pas corrigée, elle peut entraîner un risque au niveau du contrôle de l’avion et de sa manœuvrabilité.

Sans attendre, Airbus a publié des révisions temporaires du manuel de vol incorporant des limitations opérationnelles. Les compagnies aériennes qui utilisent l'A321neo ont un délai d’un mois pour mettre à jour leurs manuels de vol conformément aux directives de l'EASA. L’application des procédures modifiées devrait suffire à éviter les situations précitées. Contrairement au 737 MAX, aucune modification des logiciels de l’appareil ne devrait être nécessaires.

La catastrophe industrielle de Boeing et de son 737 MAX force tous les constructeurs à prendre des précautions pour protéger leurs avions d’une sortie potentielle du domaine de vol sécurisé. Le 737 MAX et l’A321neo sont des avions de conception très différentes qui ont des comportements distincts. De fait, bien que les symptômes initiaux puissent être similaires, la résultante des ordres donnés par les logiciels n’est pas similaire.

Cette directive de l’EASA ne découle ni d’un incident ni d’un accident mais juste d’une analyse des données de vol. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir d’autan plus que le constructeur a immédiatement réagi.






1.Posté par paton le 18/07/2019 22:57
et bien , plus personne ne monte en avion !!!.............
c'est facile ....

2.Posté par Régis TRANCHART le 19/07/2019 17:36
On va tous finir parano.

3.Posté par Dlub le 26/07/2019 23:16
Croyez-vous réellement que l'EASA a les moyens de réaliser de telles recherches?


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.