L’aéroport de Brest perd le Nord

Il n’est décidément pas simple de rejoindre Brest ces temps-ci. L’aéroport, qui procède actuellement au remplacement de son système d’atterrissage ILS, a dû dérouter de nouveaux vols le 15 juin. Le site Internet de l’aéroport brestois affiche au moins quatre vols déroutés, et les perturbations du trafic pourraient continuer dans la semaine. Des aménagements qui peuvent rendre le déplacement professionnel en Bretagne assez épique.

L’aéroport de Brest perd le Nord
Les passagers de la compagnie Ryanair avaient été les premiers à souffrir de ces aménagements en cours sur l’aéroport de Brest. Près de 200 passagers en provenance de Marseille avaient dû atterrir à Nantes le 12 juin, après deux tentatives d’approche infructueuses, puis rejoindre Brest en car. Bis repetita trois jours plus tard : les vols en provenance de Bordeaux et de Lille, qui devaient rallier Brest dans la matinée, ont été déroutés, tout comme celui de Paris, redirigé vers Quimper. Les problèmes liés à l’ILS et au manque de visibilité touchent aussi les appareils en partance : deux vols en direction de Paris devaient finalement partir de Lorient et Quimper.
La CCI de Brest, gestionnaire de l'aéroport nous indique que les travaux doivent être achevés avant la fin de la semaine. "Nous avions prévu ces travaux imposés par l'aviation civile au mois de juin, pour bénéficier de condition plus clémentes", explique une porte-parole de la CCI, "Malheureusement, nous avons été touchés par le brouillard, ce qui pose des problèmes pour la visibilité".