L’aéroport de Mayotte va pouvoir se mettre aux normes

L’aéroport de Dzaoudzi à Mayotte peut respirer. La piste du département d'outre-mer qui doit effectuer des travaux de mise aux normes EASA (European Aviation Safety Agency) a trouvé les financements nécessaires et pourra continuer à accueillir des gros porteurs.

L’aéroport de Dzaoudzi à Mayotte a trouvé les 13 millions d’euros nécessaires pour sa mise aux normes EASA. Les acteurs du dossier sont parvenus à un accord. Le Syndicat des Compagnies AéRiennes Autonomes (SCARA) - organisation professionnelle représentant entre autres les compagnies ASL Airlines France, Ewa Air, Air Corsica ou Air Tahiti Nui - qui a participé aux négociations, explique : "Avec la médiation du SCARA, chacune des parties concernées a participé à l’effort de financement en fonction de ses missions respectives : l ’État, la Région de Mayotte et le Fonds européen de développement régional (FEDER) ont débloqués des fonds ; EDEIS le gestionnaire de l’aéroport a accepté de revoir à la baisse ses exigences de rentabilité financière ; la DGAC a allongé la période de plan d’investissement tandis qu'Air Austral et Ewa Air toutes deux membres du SCARA, mais aussi Corsair, ont consenti un effort significatif sur les redevances".

L’aéroport de Dzaoudzi devait trouver les financements nécessaires pour se mettre aux normes EASA d'ici janvier 2019, afin de pouvoir continuer à accueillir des gros porteurs.