L’appel à la grève de mardi 19 octobre : « Une France au point mort pour 24 heures »

Après cette semaine de mobilisation et l'appel aux manifestations lancé pour ce samedi, les sondages annoncent un fort soutien de l'opinion publique contre la réforme des retraites et l'intersyndicale ne veut pas en rester là. Elle lance un nouveau mouvement pour mardi 19 octobre afin d'obtenir la suppression du texte.

L'intention des syndicats est claire : la grève annoncée du mardi 19 octobre "doit être puissante et décisive". Si le terme "France morte" ne fait pas partie des termes utilisés dans les informations transmises à la presse, l'expression est souvent citée par les délégués qui veulent sensibiliser les salariés à cette journée d'action.D'ores et déjà, outre la RATP et la SNCF toujours officiellement en "grève illimitée", les contrôleurs aériens viennent d'annoncer qu'ils se joindraient au mouvement. A Air France aucune consigne n'a encore été donnée mais l'on peut s'attendre à quelques perturbations domestiques voire européenne. La DGAC donnera dès lundi matin les prévisions de trafic pour l'aérien.