La FNAM apprécie peu l’accueil fait à EasyJet

La réception de la patronne d’EasyJet à Bercy, même pour y signer officiellement une commande d’Airbus, est un geste qui passe mal auprès de la FNAM, Fédération nationale de l’Aviation Marchande, qui estime dans La Tribune que "C’est choquant de célébrer la réussite d’une compagnie étrangère qui se bat avec des armes que nous n’avons […]

La réception de la patronne d'EasyJet à Bercy, même pour y signer officiellement une commande d'Airbus, est un geste qui passe mal auprès de la FNAM, Fédération nationale de l'Aviation Marchande, qui estime dans La Tribune que "C'est choquant de célébrer la réussite d'une compagnie étrangère qui se bat avec des armes que nous n'avons pas en termes de compétitivité, alors qu'on refuse de nous mettre à niveau en termes de compétitivité"et remarque "ne pas comprendre pourquoi une vente d'Airbus n'était pas célébrée au ministère de l'industrie". Pour Alain Battisti, il n'est pas très logique d'accueillir ainsi le principal concurrent d'Air France.