La SNCF dans le rouge

Prise en ciseau par une baisse importante du frêt et un très net recul du trafic voyageurs, la SNCF enregistre près d'un milliard d'euros de pertes en 2009.

Après un bénéfice de 575 millions d'euros en 2008 et d'un milliard d'euros en 2007, c'est dans le rouge que la SNCF termine 2009, avec une perte de 980 millions d'euros. Il faut dire qu'elle a déprécié la valeur d'un certain nombre de ses actifs, notamment des locomotives, des infrastructures du frêt ou des immeubles. Si elle n'avait pas fait cette opération comptable, elle afficherait un petit résultat positif de 3 millions. Pas de quoi pavoiser. 2009 restera comme l'année de la fin de la croissance du TGV, ce qu'un haut cadre dirigeant du groupe appelle "une rupture historique".