Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Vendredi 14 Février 2014

La SNCF prépare une refonte des dessertes TGV et TER





Dans un entretien au Figaro, le président de la SNCF Guillaume Pépy détaille son action pour la sécurité et ses défis pour améliorer les marges du TGV. Un redéploiement se prépare : "Il faut retravailler les dessertes du TGV, dont un tiers sont déficitaires. Dans certaines régions, les TGV s'arrêtent plus que les TER. ll faut mettre de l'ordre dans les dessertes", explique Guillaume Pépy dans cet entretien à lire dans l'édition du vendredi 14 février. Il annonce par ailleurs que la SNCF ouvrira en avril "une négociation sur les billets gratuits".



1.Posté par Garfield le 18/02/2014 14:39
Bonne nouvelle, à la tête de la SNCF, on réalise enfin que le remplacement de nombreux trains classiques par des rames TGV à capacité fixe, roulant à des vitesses plus classiques, n'était tous comptes faits par une si bonne idée... Il est vrai qu'il était si tentant de vouloir faire moderne en faisant circuler des TGV à tout và, juste pour le prestige.

On remarque, aujourd'hui, que les TGV ne devaient pas concurrencer, ni remplacer les trains classiques, mais les compléter! Hélas, on ne pourra pas aussi facilement corriger le tir avec les gares "betteraves" qui ont fleuri sur le réseau des lignes à grande vitesse, et qui font préférer la voiture au train, puisque de toute manière on ne peut pas tout simplement aller à la gare de la ville la plus proche...

2.Posté par Georges le 19/02/2014 10:43
"Dans certaines régions, les TGV s'arrêtent plus que les TER". Voilà qui paraît un peu vite dit. Qu'il donne un exemple.
Il sous-entend en tout cas que la vocation du TGV est de desservir seulement les grandes villes, c'est-à-dire en gros de remplacer l'avion. En vertu de quoi faudrait-il accepter cela? Les agglomérations petites et moyennes, qui doivent faire face à l'exode rural, ont aussi besoin de transports rapides pour leur développement. Or, des agglomérations de 20000 à 50000 habitants comme Pont à Mousson, Sélestat, Villefranche sur Saone, Bourgoin-Jallieu, Voiron, Marmande, Vitré, et j'en passe, voient à longueur de journée passer des TGV qui ne s'arrêtent jamais ou quasiment jamais. Il y a quelques années des trajets comme Montélimar-Toulouse, Valenciennes-Metz, Charleville-Strasbourg, Bourges-Lyon se faisaient par corail directs rapides. Le TGV a transformé les voyageurs concernés en automobilistes.


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.