La SNCF sous la menace de la justice américaine

Un projet de loi a été déposé devant les deux chambres du Congrès américain, pour permettre des poursuites contre la SNCF sur son rôle durant l’Holocauste. Les auteurs du texte espèrent ainsi contourner «l’immunité» de la SNCF en tant qu’entreprise contrôlée par un État étranger. Une mauvaise affaire pour la compagnie, qui tente de négocier plusieurs contrats outre-Atlantique.

La SNCF sous la menace de la justice américaine
Les deux chambres du Congrès doivent approuver le texte, avant qu’il ne soit soumis à la promulgation du Président américain. Il permettrait ainsi aux héritiers des victimes de l’Holocauste d’attaquer la SNCF pour son rôle dans la déportation de quelques 76 000 juifs français. Guillaume Pepy avait déjà dû revenir sur le sujet en janvier 2011, et redire que la compagnie fut, durant la Deuxième guerre mondiale, ''un rouage de la machine nazie d'extermination''. La procédure américaine tombe précisément au moment où la compagnie tente de s’insérer dans le vaste projet ferroviaire annoncé par Barack Obama, en visant notamment la Floride et la Californie.