Le dernier vol (compliqué) de Johnny Hallyday

"L'aérien ne souffre d’aucune approximation" vous diront tous les pilotes. Des propos que ne dément pas notre confrère du Point, Thierry Vigoureux, pilote lui même et grand connaisseur du sujet.

Si toutes les télévisions ont annoncé le décollage du B757 transportant une dernière fois le corps de Johnny Hallyday vers les Antilles, ce n'est pas vraiment à Saint-Barth que l'appareil pourra atterrir. En quelques lignes, notre confrère remet les choses en place : "Le biréacteur moyen porteur ne peut techniquement pas se poser sur la piste de d'aérodrome de Gustavia, à Saint-Barth. Enclavée derrière un col, la piste est longue de 650 mètres. Un B757 demande 1 500 mètres... ". Il y a aura donc un atterrissage à Saint Martin puis transfert.

Comme le souligne notre confrère : "i[À Saint-Barth, seuls peuvent atterrir des monomoteurs ou de petits bimoteurs de moins de vingt sièges avec des pilotes spécialement qualifiés aux commandes. Ce qui n'est pas étranger au succès de l'île de Saint-Barth, tenue à l'écart des grands flux touristiques par cette contrainte aéroportuaire
. "