Le grand mensonge de l’économie collaborative

Pour Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta dont la chronique quotidienne est publiée sur le site trends.be, le collaboratif est un faux ami. Son analyse vient conforter l'idée qui se développe chez les banquiers: "la bulle du collaboratif fera plus de mal que celle déjà traversée il y a quelques années".

"C'est un discours qu'on entend souvent y compris à gauche de l'échiquier politique, car l'économie collaborative donne l'impression aux jeunes qu'on entre enfin dans une économie de troc, une économie plus sympa que l'ancienne et moins ultra libérale que l'économie de "papa". Certains disent même que c'est la fin du capitalisme. En fait, rien n'est plus faux". Un texte qui mérite que l'on réfléchisse un peu plus aux attentes de ces évolutions économiques.