Le sentiment anti-Français monte chez KLM

Le départ de l’ancien PDG de KLM de Camel Eurlings était présenté comme un départ normal en "fin de mandat". En fait il semble bien qu’il ait été limogé pour n’avoir pas assez soutenu le Président du groupe et la compagnie Air France au moment de la grève des pilotes. Les Néerlandais estimaient pourtant que […]

Le départ de l'ancien PDG de KLM de Camel Eurlings était présenté comme un départ normal en "fin de mandat". En fait il semble bien qu'il ait été limogé pour n'avoir pas assez soutenu le Président du groupe et la compagnie Air France au moment de la grève des pilotes. Les Néerlandais estimaient pourtant que le développement de Transavia Europe était le meilleur moyen de développer l'avenir de la compagnie, et ils considèrent cette grève comme "une trahison et un gaspillage d’argent éhonté", c'est ce qu'explique un cadre de KLM dans Le Monde daté de ce 21 octobre. Le licenciement cacherait surtout une entente de plus en plus dégradée entre la compagnie française et son homologue néerlandaise, avec la montée en puissance d'un sentiment "anti-Français".