Le transport aérien absent de l’accord de la COP21

Si la 21ème conférence sur le climat a bien abouti à un accord voté de façon unanime, considéré comme "juridiquement contraignant", il a mis de côté un élément qui concerne au premier chef le voyage d'affaires: le transport aérien.

Le texte adopté samedi comporte de nombreux éléments que détaille le Figaro par exemple mais il comporte une curiosité: le transport aérien, qui contribue à 2,5% des émissions mondiales de CO2, n'y est pas cité. Effet de lobbying des Etats pour défendre un élément économique clé ?

Les transporteurs sont conscients des enjeux et l'Organisation de l'aviation civile internationale (Oaci) a d'ailleurs pris l'engagement de s'en occuper de façon rapprochée. Des progrès sont faits sur la motorisation et les carburants mais l'expansion du transport aérien contribue néanmoins mécaniquement à annuler quasiment ces efforts. Il faudra sans doute compter sur la volonté des compagnies de réduire encore leur consommation pour enclencher de façon plus probante le cycle vertueux économie-écologie...

A noter que le transport maritime (2% des émissions) est resté lui aussi à l'écart du texte final.