Les aéroports de Liège et Charleroi envisagent des tours de contrôle numériques

175

Les tours de contrôles, bâtiments emblématiques des aéroports, pourraient bien devenir une rareté. Les deux plates-formes de Charleroi et Liège envisagent à leur tour de "numériser" ce service. Grâce à la technologie, les aiguilleurs du ciel pourraient travailler à des kilomètres des pistes.

Les aéroports de Charleroi et de Liège envisagent de suivre l'exemple de London City Airport et de mettre en place une tour de contrôle numérique. Les deux installations belges devant rénover leur tour de contrôle respective dans 3 à 4 ans, envisagent de mettre en place un service numérisé. Les aiguilleurs du ciel travailleraient alors à plusieurs kilomètres de l'aéroport en s'appuyant sur les radars, 15 caméras hyper-sophistiquées et autres outils permettant de zoomer et suivre le trafic.

Ces tours de contrôle digitales serviraient dans un premier temps de solution de secours en cas de problème avec le bâtiment originel. Puis, elles seraient appelées à terme à les remplacer.

Toutefois, le projet n'est pas pour un futur proche. Le dispositif imaginé par le suédois Saab Digital Air Traffic Solutions n'est pour le moment testé que sur des aéroports disposant d'une seule piste. Il doit ainsi être amélioré avant de pourvoir prendre en charge sans risque les plates-formes ayant plusieurs pistes.