Les entreprises aussi doivent se préparer à la libéralisation du rail

Avec l’arrivée de la concurrence ferroviaire pour les voyageurs, et alors que les acteurs internationaux prennent leurs marques dans la vente de billets de train en ligne, qu’en-est-il pour les voyageurs d’affaires ?

Cela fait de nombreuses années que les entreprises sont confrontées à la difficulté d’acheter des billets de trains à l’étranger ou transfrontaliers. Celles qui ont déployé des SBT vous confirmeront que tous les opérateurs sont loin d’être aussi bien distribués que les trains SNCF en France. Mais cette situation risque de changer avec l’arrivée de nouveaux opérateurs à partir de 2022. La sortie des TER de la tarification SNCF, toujours indisponibles sur de nombreux SBTs, en a donné un avant-gout.

Les acheteurs à la recherche de solutions alternatives pour réserver le train

Certains acheteurs prennent les devants, comme plusieurs grands ministères tels que les Finances ou l’Environnement, qui ont choisi depuis de nombreuses années de confier la gestion de leur billetterie ferroviaire à une plateforme en ligne et demandent dans leur derniers appels d’offres l’accès à toute l’offre ferroviaire (TER, nouveaux entrants en 2022. Mais de plus en plus d’entreprises internationales se posent elles aussi la question d’un contrat direct avec une plateforme B2B alors qu’une partie croissante de leurs voyageurs achètent leurs billets de train en direct et se déplacent hors de tout contrôle (duty of care).
 
Dans ce contexte, Trainline décline depuis 2016, une offre pour les entreprises directement basée sur son site grand public et propose l’intégration du train anglais directement dans la plupart des SBT. Trainline for Business revendique aujourd’hui plus de 20 000 clients dans plus de 10 pays sur ses différentes offres B2B.

Quels sont les avantages d’un contrat direct avec une plateforme ?

La première raison est le contenu, souvent partiel dans les SBT ou via les agences. Les plateformes donnent accès à une offre bien plus large : «plus de 200 opérateurs de trains et de bus, desservant plus de 45 pays » pour Trainline accessibles quelle que soit la localisation des voyageurs et combinables entre eux. Un voyageur basé à Rennes et prenant un vol au départ d’Orly pour Milan peut ainsi acheter en une seule fois son train et sa navette pour se rendre à Orly et ensuite comparer les offres Italo et Trenitalia pour poursuivre son voyage de Milan-Malpensa à Florence.
Le besoin de flexibilité en mobilité est l’autre raison qui explique la désaffection des solutions traditionnelles. « Nos voyageurs ont besoin de pouvoir changer ou annuler leur voyage jusqu’au dernier moment » indique ainsi un client de la plateforme « ils ne comprenaient pas l’intérêt de passer par une agence s’il faut ensuite se connecter à différentes applications transporteurs pendant le voyage ».
 
Enfin, une solution entreprise ne peut exister si elle ne s’inscrit pas de manière fluide dans les processus de paiement et de suivi des voyageurs. « Nous avons choisi dès le début de nous intégrer avec les principaux acteurs du voyage d’affaire : CONCUR pour les notes de frais, AMEX BTA pour la carte logée et iSOS pour le suivi voyageur » indique le responsable produit chez Trainline. « Nous avons depuis étoffé nos fonctionnalités permettant un suivi plus granulaire des imputations comptables et une intégration directe aux systèmes de l’entreprise ».
 
Toutes les entreprises ne sont cependant pas encore prêtes à fragmenter leur programmes voyage en en confiant une partie à une plateforme en ligne. En attendant la disponibilité de l’ensemble des contenus trains dans tous les SBT et l’arrivée effective de la concurrence, certains ressentiront l’urgence d’agir alors que d’autres préfèreront peut-être encore attendre.