Les salariés sont interrompus toutes les 3 minutes par des e-mails ou des collègues

Alors que l’institut BVA a découvert que 52 % des salariés passaient plus d’une heure/jour sur leurs mails, des études américaines ont montré que les collaborateurs étaient interrompus toutes les trois minutes aussi bien par des mails, des textos, des appels, des messages de leurs comptes Facebook ou Twitter mais également leurs collègues. De plus, […]

Alors que l'institut BVA a découvert que 52 % des salariés passaient plus d'une heure/jour sur leurs mails, des études américaines ont montré que les collaborateurs étaient interrompus toutes les trois minutes aussi bien par des mails, des textos, des appels, des messages de leurs comptes Facebook ou Twitter mais également leurs collègues.
De plus, il faudrait 23 minutes pour se reconcentrer sur son travail ensuite. La journaliste Rachel Emma Silverman du Wall Street Journal, a relaté dans son article «Workplace Distractions: Here's Why You Won't Finish This Article» certaines dispositions prises outre-Atlantique par les entreprises pour éviter ses distractions :
- réduire ou bannir les mails internes
- diminuer le nombre de projets confiés à un employé
- conseiller l’utilisation du téléphone pour les sujets complexes et urgents
- interdire les appareils électroniques pendant les réunions