Les voyageurs d’affaires français n’ont pas totalement embrassé les nouvelles technologies

L’étude d’Egencia et Expedia «Future of Travel» a permis de mettre en lumière les différences entre les voyageurs d’affaires de la génération Y et leurs aînés ainsi que le goût des collaborateurs indiens pour les surclassements. Cette recherche montre également les spécificités des Français. Les voyageurs d’affaires de l’Hexagone se montrent un peu frileux avec les nouvelles technologies.

En France, 63 % des personnes interrogées consultent les avis de consommateurs pour leurs voyages d’affaires. Si elles utilisent Internet pour organiser leurs déplacements, elles montrent toutefois certaines réserves. Seulement 32 % des sondés de l’Hexagone déclarent être susceptibles ou très susceptibles d’enregistrer plus d'informations s’ils obtenaient en contrepartie des avantages alors qu’ils sont 50 % en Italie. Par contre, 59 % des Français ont enregistré leur adresse e-mail en ligne afin de simplifier le processus de réservation. Nos voisins britanniques ne sont que 38 % à avoir fait cette démarche. 44 % des Français sont d’accord pour enregistrer leurs numéros de mobiles contre 19 % au Royaume-Uni.
L’étude révèle également que la réservation du mobile est plus fréquente pour un déplacement professionnel, mais elle reste néanmoins faible. 14 % des Français utilisent leur smartphone pour réserver et 9 % le font sur une tablette, contrairement aux États-Unis où les chiffres sont plus élevés, respectivement 33 % et 19 %. Lorsqu’il s’agit de voyages de loisirs, les chiffres sont encore plus bas, respectivement 9 % et 8 %.