Les voyageurs d’affaires ne sont pas tous les mêmes

Après avoir analysé les données de ses 40 millions d'utilisateurs, une conclusion s'est imposée à Concur : les collaborateurs ne voyagent pas tous de la même manière. Le spécialiste de la gestion des frais de déplacements professionnels a identifié 6 profils de voyageurs d'affaires.

Fréquence et durée des voyages, priorités, attentes, comportements, préoccupations... les voyageurs d'affaires ne se déplacent pas tous de la même façon. Concur a identité 6 profils différents.

Le voyageur pragmatique
Pour le Savy Traveler (ou voyageur pragmatique), les déplacements professionnels sont une part ennuyeuse mais nécessaire de son travail. Très souvent, ce voyageur est un homme (71%) âgé entre 34 et 54 ans. Il dépense en moyenne 30 000 dollars par an et réalise entre 15 et 30 missions.

Il représente 9% de l'échantillon étudié par Concur ainsi que 27% des dépenses globales. Voyageur aguerri, il connaît bien la politique voyage de son entreprise. Il a des hôtels et compagnies préférés et gère ses réservations seul.

Ses priorités lors du choix d'un vol sont le nombre d'escale, l'heure d'arrivée et l'espace pour les jambes. Pour l’hôtel, il est attentif à la localisation, les expériences antérieures et le prix. En outre, l'équipement indispensable dans l'établissement est le wifi.

Le Jet Setter
Pour le Jet Setter, son voyage d'affaires doit être aussi confortable que s'il était à la maison. Il peut ainsi payer de nombreux extra pour améliorer son séjour. Il s'installe également uniquement dans des hôtels 5 étoiles situés près de ses clients. Son assistant gère les réservations pour lui.

Ce voyageur est généralement un homme (74%) entre 34 et 54 ans effectuant entre 15 et 35 déplacements. Son budget annuel est de 45 000 dollars. Il représente 4% de l'échantillon et 19% des dépenses.

Aussi bien pour le choix du vol que de l'hôtel, il a les mêmes préférences que le voyageur pragmatique. En outre, les Jet Setter dépensent plus que les autres profils car ils réservent généralement à la dernière minute et optent pour des sièges Premium.

Le Néophyte High-tech
Le Néophyte High-tech est un collaborateur de la génération Millennial. Voyageant moins que les deux précédents profils (entre 3 et 7 voyages par an), il prolonge souvent son séjour avec des jours de congés afin de pouvoir visiter la destination ou voir des amis. Il organise son voyage seul et s'appuie sur ses appareils mobiles.

Il est attentif au coût mais cherche également des offres amusantes et agréables pour découvrir la culture du pays. Son budget annuel est de 10 000 dollars.

Les femmes sont un peu plus présentes dans cette catégorie puisque le pourcentage d'hommes sur ce profil baisse à 65%.

Le gestionnaire décisionnel
Les TMC et acteurs du business travel ont également à faire au gestionnaire décisionnel. Il voyage peu (pas plus de deux déplacements par an). En fait, il est chargé d'approuver les déplacements professionnels de ses collaborateurs. Il estime que les voyages d'affaires sont onéreux mais nécessaires pour l'entreprise. Il n'aime pas que les employés ne respectent pas la politique voyage.

L'organisateur de voyage
C'est le seul profil où les femmes sont majoritaires (88%). Elles ont entre 35 et 55 ans. Comme le gestionnaire décisionnel, elles ne se déplacent pas. Elles planifient et organisent les déplacements de leurs collègues ou patrons. Elles gardent également le contact avec les voyageurs d'affaires pendant leur mission. Elles connaissent et suivent la politique voyage déterminée pour chaque collaborateur de l'entreprise.

Le planificateur prudent
Le planificateur prudent (ou Cautious Carl) voyage uniquement 1 ou 2 fois par an. Il n'aime pas les déplacements et les prépare longtemps à l'avance. Il cherche à rester le moins longtemps possible sur la destination et mange de préférence à l'hôtel.

Anxieux lors de ses missions, il choisit les vols et hôtels les moins stressants pour lui, ce qui le conduit parfois à sortir de la politique voyage. Il arrive aussi deux heures à l'avance à l'aéroport.

Plus de la moitié des voyageurs d'affaires sont des "Cautious Carls". Toutefois, ils ne représentent que 14% du total des dépenses du Business Travel.

L'étude complète est disponible sur ce lien