Lufthansa accélère les embarquements à LAX

Comme sa consoeur British Airways, Lufthansa teste à Los Angeles l'embarquement accéléré grâce à la reconnaissance faciale. Résultat : l'embarquement d'un A 380 avec 350 passagers se réalise en 20 mn.

"L'embarquement biométrique" est testé par Lufthansa en collaboration avec Amadeus, partenaire informatique de longue date du Groupe Lufthansa, ainsi qu'avec la U.S. Customs and Border Protection (CBP), la Los Angeles World Airports Authority (LAWA) et Vision Box. Les premiers tests sont positifs et plutôt simples.

Commente cela marche : les portes d'embarquement automatiques, dotées de caméras de reconnaissance faciale sophistiquées, capturent les images faciales des passagers lorsqu'ils s'approchent de l'appareil. Cette image est envoyée à la base de données du CBP pour une comparaison et une vérification en temps réel. Après une comparaison quasi instantanée, le système reconnaît le passager comme étant "embarqué". Le passager n'a plus besoin de présenter une carte d'embarquement ou un passeport à la porte d'embarquement.

Aux États-Unis, les compagnies aériennes n'auront pas besoin de créer et de maintenir leur propre base de données biométriques, car elles peuvent se fier aux données fournies par une source centrale - le CBP - pour une efficacité et une précision exceptionnelles. "Le CBP est ravi de travailler avec des partenaires de l'industrie du voyage aérien comme Lufthansa pour démontrer comment la biométrie faciale peut offrir toute une gamme d'avantages aux voyageurs pour une expérience passager sûre et transparente ", a déclaré John Wagner, sous-commissaire exécutif adjoint, Office of Field Operations, U.S. Customs and Border Protection.

Après cet essai réussi à Los Angeles, Lufthansa a l'intention d'étendre le programme pilote à d'autres portes d'embarquement aux États-Unis et à d'autres points de contact avec les passagers. L'achèvement de l'essai ouvrira également la voie à d'autres compagnies aériennes utilisant la technologie Altéa d'Amadeus pour déployer rapidement l'embarquement biométrique pour leurs propres passagers.