Manor et Tourcom : pour le meilleur et pour le pire

Plus d'un an après l'annonce de la fusion Selectour et Afat Voyages, c'est au tour de Manor et de Tourcom de décider d'étudier un rapprochement des deux structures. Une idée intelligente pour peser encore plus sur les fournisseurs et développer une offre plus large de produits et de services

Manor et Tourcom : pour le meilleur et pour le pire
"Concentration", ce mot qui faisait sourire, souvent balayé d'un revers de la main, semble revenir cette année à la une de l'actualité du voyage. Pour les deux réseaux d'agences de voyage, l'alliance a du sens. Pour Tourcom, très présent dans le voyage d'affaires avec 65 % des 1,5 milliard d'euros de volume d'affaires, l'ouverture vers un réseau tout aussi fort dans le monde des affaires (68% des 1,4 milliards de chiffre d'affaires de Manor) donnerait du poids à une politique commune sur les déplacements professionnels des PME/PMI, le nouvel eldorado des TMC. Il reste que cette annonce ne signe pas immédiatement la fusion. Aujourd'hui, l'heure est à l'étude du projet. Un comité de six personnes a été mis en place : Richard Vainopoulos, Patrick Loison et Bernard Chantereau pour Tourcom et Jean Korcia, Françis Gallo et Jean-Michel Rath pour Manor.