Niki attire les convoitises

Selon l’AGEFI, Air Berlin souhaiterait augmenter sa participation dans la compagnie autrichienne low cost Niki, propriété de l'ancien champion du monde de formule 1, Niki Lauda. Air Berlin qui détient aujourd'hui 24 % de Niki voudrais passer à 49 %.

Dans le jeu des acquisitions aujourd’hui engagées dans l'univers des Low Cost, cette montée en puissance d'Air Berlin, elle-même propriété d’ESAS qui exploite Pégasus Air, inquiète fortement la compagnie allemande Lufthansa. « Ce projet d'acquisition probable, du moins d'augmentation de capital aujourd’hui, est une pierre dans le jardin de la Lufthansa qui a elle-même rachetée Austrian Airlines pour en faire un rempart commercial contre Niki et Air Berlin » commente l’un des spécialistes allemands de l’aérien, Hans Troper cité par le quotidien économique Handelsblatt. L'une des conséquences attendues de cette opération économique pourrait être le développement à terme de nouvelles lignes en Europe de l'Est et vers la Russie.