Norwegian : la fausse promesse tarifaire du low cost long courrier

A en croire la communication de Norwegian, les vols que propose la compagnie vers New York seraient les moins chers du marché. Une simple recherche sur le net suffit à démontrer la faiblesse de cette assertion. Dans 4 des 5 test réalisés, Norwegian est plus chère que les compagnies régulières…Avec près de 200€ d’écart entre les prix les plus attractifs trouvés.

A low cost, low cost et demi. Pour faire ce test, nous avons fait le choix de Kayak et de quatre autres moteurs (eDreams, Misterfly, Opodo et Bourse des vols). Bref, notre mission était simple : trouver le vol le moins cher pour nous rendre dans big apple.

La date du séjour a été fixée du 1er au 7 décembre, avec une nuit de samedi à dimanche sur place pour bénéficier du prix le plus bas. De préférence un vol direct pour ne pas avoir d’escale contraignante. Enfin, nous faisons une première analyse des prix les plus bas. Des billets non modifiables, non remboursables. Puis nous avons regardé les tarifs flex et refait la même recherche sur Norwegian (affiché à 1141€) et les autres sites de réservation (de 968 à 1025€). Le test étant limité aux prix les plus bas, nous n’avons pas poursuivi notre recherche sur du full flex.

Premier constat sur le site de Norwegian, plusieurs tarifs s’offrent à nous. Le moins cher est proposé à 299€ pour l’aller et 242€ pour le retour. A ce prix, ni bagages, ni repas, ni réservation de sièges. Au final en prenant ces options, l’addition grimpe à 751€ TTC (capture 1). Sur Kayak, à services identiques, British Airways offre une promo à 462€, tout compris (capture 2).

Liligo affiche le même produit à 465€ avec Finnair (partage de codes ) mais via un renvoi sur Opodo qui propose une offre spéciale moins chère de 5€. Enfin, la Bourse des vols affiche un produit à 467,38€. Petite déception, le prix final (hors assurance) sera en fait de 511,25€ en raison des frais de services et de la réadaptation tarifaire. Pas très clair.

Que faut-il en conclure ? Que Norwegian est au final une compagnie comme les autres mais dont la communication n’est pas à la hauteur de la réalité tarifaire. Le test s’est fait à l’aveugle, sans recherche de contacts téléphoniques avec les agences choisies. Au final, si Kayak permet d’avoir une vue sur la tarification finale, il n’en va pas de même pour les autres serveurs qui demandent le règlement avant d’afficher le tarif final.

En tout état de cause, le test démontre (s'il le fallait) que la communication n'est pas toujours le reflet de la réalité du terrain.

capture 1 : Norwegian

Capture 2 : Kayak