Nouvelles restrictions de circulation dans Paris dès le 1er juillet

Afin de lutter contre la pollution atmosphérique, la ville de Paris a décidé de renforcer les mesures d'interdiction de circulation pour les véhicules jugés les plus polluants.

La liste des véhicules interdits ainsi que ceux dont la présence est limitée dans la capitale va s'allonger dès lundi 1er juillet. La circulation des véhicules Crit'Air 4 sera restreinte. Les véhicules légers et véhicules utilitaires légers qui portent la vignette Crit'Air 4 ne pourront plus circuler à Paris de 08h00 à 20h00, du lundi au vendredi. 
Les poids lourds et autocars portant la vignette Crit'Air 4 ne pourront plus circuler à Paris de 08h00 à 20h00, 7 jours sur 7.  
Les deux-roues, tricycles et quadricycles à moteur en circulation avant le 1er juillet 2004, les voitures diesel en circulation avant le 1er janvier 2006, les véhicules utilitaires légers diesel en circulation avant cette même date et les poids lourds diesel en circulation avant le 1er octobre 2009 seront interdits.


Toujours à partir du 1er juillet, le périphérique et les bois de Vincennes et de Boulogne vont être interdits aux véhicules Crit’Air 5.  Cette décision a été prise pour être en phase avec les choix de la Métropole du Grand Paris, qui va également interdire les Crit’Air 5 sur son territoire, qui comprend les communes incluses dans le périmètre de l’A86.  Notez que l'autoroute A86 ne fait pas partie de la zone concernée et que donc les restrictions de circulation ne la touchent pas. 
Les conducteurs qui ne respecteront pas ces restrictions risquent une amende de 68 ou 135 euros selon le type de véhicule.

Quelques exceptions

Certaines catégories de véhicules bénéficient d’une dérogation :

-Les véhicules d’intérêt général prioritaires : services de police, gendarmerie, douanes, pompiers, ambulances, unités mobiles hospitalières, service pénitentiaire (transport des détenus, rétablissement de l’ordre dans les établissements pénitentiaires)
-Les véhicules d'intervention de sécurité EDF GDF, du service de la surveillance de la SNCF, de transports de fonds de la Banque de France, des associations médicales, des médecins lorsqu'ils participent à la garde départementale, de transports de produits sanguins et d'organes humains, des engins de service hivernal.