Ola, le géant indien du Vtc arrive à Londres

Ola, dont le siège est à Bangalore, a obtenu une licence d'exploitation dans la ville, a déclaré jeudi l'organisme de réglementation des transports de Londres. La compagnie indienne recrute maintenant des chauffeurs en prévision d'un lancement à la fin de l'été ou au début de l'automne.

Londres est un marché très lucratif pour les géants du Vtc. Uber y réalise près d'un quart de son chiffre d'affaire global. La concurrence dans la ville est sévère. Bolt, qui s'appelait Taxify, est arrivé à Londres le mois dernier. Kapten, une start-up française soutenue par BMW et Daimler, a également fait parler d'elle. Mais pas de quoi inquiéter Ola, l'entreprise compte déjà 10 000 chauffeurs dans des villes britanniques comme Liverpool, Reading et Bristol et se dit prête à rivaliser sur les coûts. Bien que ses tarifs soient comparables à ceux d'Uber, Ola prévoit d'offrir des rabais dès son entrée sur le marché londonien.