Pour préparer l’Opensky, Tunisair licencie et attaque le marché africain

Confrontée à une concurrence accrue qui va encore se renforcer avec l’ouverture du ciel tunisien, la compagnie Tunisair se met en ordre de bataille. "Effectivement notre PDG a annoncé une partie du plan de redressement. Tunisair préfère sauver 6 000 emplois (et donc en supprimer 1200) que de couler l’entreprise", a concédé Ali Miaoui, le […]

Confrontée à une concurrence accrue qui va encore se renforcer avec l'ouverture du ciel tunisien, la compagnie Tunisair se met en ordre de bataille. "Effectivement notre PDG a annoncé une partie du plan de redressement. Tunisair préfère sauver 6 000 emplois (et donc en supprimer 1200) que de couler l’entreprise", a concédé Ali Miaoui, le directeur général adjoint de la compagnie, interrogé par notre confrère l'Echo touristique

La compagnie va ajouter une fréquence supplémentaire le samedi de Paris Orly vers Monastir durant l’hiver (4 fréquences hebdomadaires). Une autre également le jeudi de Paris Orly vers Djerba (10 fréquences/semaines). Mais surtout, explioque l'Echo, Tunisair France souhaite mettre en valeur son réseau africain qui permet de desservir "l’ensemble de ses plates-formes les villes Africaines et du Moyen-Orient via Tunis : avec Dakar, Nouakchott, Bamako, Abidjan, Ouagadougou, Conakry, Niamey".