Qatar : L’aéroport Hamad teste la reconnaissance faciale sur les passagers

L’aéroport Hamad à Doha (Qatar), vient de lancer une phase de transformation numérique comprenant la reconnaissance faciale des passagers.

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 13.0px} span.s1 {font-kerning: none}

Travaillant actuellement dans le domaine de la transformation numérique avec le programme « Smart Airport », l’aéroport international Hamad de Doha vient d’entrer dans une nouvelle phase avec la mise en place de la reconnaissance faciale des passagers. La technologie sera notamment utilisée lors de l’enregistrement des bagages, du passage de la sécurité et de l’embarquement, permettant plus de fluidité et donc moins de temps d’attente. Les informations biométriques seront enregistrées via une application mobile.

 

Vers un déploiement "à grande échelle"

Ce nouveau procédé ne fait partie que d’une phase de tests. Mohammed Al Meer, directeur de l’exploitation de l’aéroport a indiqué vouloir « investir dans une technologie innovante afin de fournir une expérience de voyage rapide », précisant également « prévoir le déploiement à grande échelle de la capacité biométrique tout en répondant aux préoccupations de confidentialité des données des clients, conformément aux réglementations locales et internationales applicables ».

L’utilisation de la reconnaissance faciale n’est pas une première dans un aéroport, celui de Londres-Heathrow testant déjà un « parcours 100% biométrique ».  D’autres compagnies comme Emirates ou la Lufthansa ont également expérimenté cette pratique.