Quand une fausse « Travel Manager » pique dans la caisse

Un appartement en Floride, un petit coup de pouce pour les investissements de la famille, et un apport conséquent pour les fonds de sa propre société : voilà ce qu’a fait la patrone d’une agence de voyage d’affaires des dix-sept millions de dollars qu’elle a escroqué à ses clients, via leurs comptes American Express.

Victoria Wofford, présidente de Tri-Pen Management Corp, une Travel Management Compagny basée dans le Nevada aux Etats-Unis, a plaidé coupable devant un tribunal new-yorkais d’avoir détourné pas moins de 17 millions de dollars sur des réservations de voyages fictifs. Elle a reconnu s’être servie directement des comptes de réservation American Express ouverts par ses entreprises clientes. Pire, pour justifier son acte, celle qui se présentait à ses clients comme "travel manager externalisée" a expliqué "qu'il y avait beaucoup trop d'argent dans les entreprises ce qui était très tentant" !

Pendant son procès, cette femme de 53 ans a déclaré avoir utilisé l’argent pour s’offrir un appartement en Floride et à Saint-Pétersbourg, aider son mari à investir dans une chaîne de restaurant à hauteur de 475 000 $, mais surtout investir massivement dans Tri-Pen TravelMaster Technologies, une filiale de l’entreprise. Les détournement auraient débuté en novembre 2006 et continué jusqu’en février dernier, jusqu’à ce qu’American Express découvre l’escroquerie.