Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Deplacements Pr
 



Le premier média du voyage d'affaires et des mobilités professionnelles




Lundi 15 Octobre 2018

Roissy CDG : les compagnies aériennes contestent fermement le choix d’ADP pour le T4



Dans un communiqué, le BAR France (Board of Representative Airlines) qui regroupe les 70 compagnies aériennes présentes en France, dénonce le choix d’ADP pour le nouveau terminal T4 dont la construction doit débuter ces prochains mois. Il exige une consultation "basée sur la transparence".



Jean-Pierre Sauvage, Président du BAR France
Jean-Pierre Sauvage, Président du BAR France
Comme nous l’annoncions en exclusivité,, ADP a fait le choix pour Roissy CDG d’un type de terminal fortement décrié par les compagnies. Avec une réactivité immédiate, le BAR France a fait savoir son opposition très ferme à ce projet.

"En optant pour le projet du futur terminal de passagers de Charles de Gaulle -dit Space Invader -devant accueillir 35 millions de passagers à l’horizon 2034 , le Groupe ADP ne semble pas vouloir tenir compte des réserves voire des oppositions exprimées par la majorité des opérateurs aériens lors des séances de présentation des deux modèles d’aérogare proposés", écrit le Bar.

L'Association "s’interroge sur les motifs d’une telle décision quand les éléments nécessaires à un consensus ne sont pas réunis, notamment ceux se rapportant au plan d’investissement en capital et la rentabilité du projet permettant le meilleur rapport qualité-prix pour les utilisateurs".

Et l’association de poursuivre "Il n’est pas inutile de rappeler que le transport aérien est une des rares industries à financer la quasi-totalité des installations nécessaires à ses activités par les redevances aéronautiques acquittées par les compagnies et leurs passagers, ces derniers contributeurs par ailleurs des confortables profits tirés par ADP des commerces installés dans les aérogares. La décision prise en faveur d’un des deux projets présentés par ADP ne s’inscrit pas à nos yeux dans cette perspective et parait pour le moins prématurée en regard des enjeux économiques requérant un agrément mutuel découlant d’une consultation adéquate".

Concrètement, BAR France engage instamment le Groupe ADP à procéder à une réévaluation des options possibles pour offrir à ses clients utilisateurs, un projet "privilégiant l’efficacité opérationnelle et la ponctualité des vols dans un cadre financièrement acceptable pour les compagnies aériennes".