Ryanair et Vueiling s’attaquent au marché d’Alitalia

La débâcle d’Alitalia réveille l’appétit des low-cost en Italie, et Les Echos suggèrent même que c’est "la curée". Ryanair vient d’annoncer son arrivée prochaine sur Rome-Fiumicino. Le transporteur irlandais a même fait des avances à l’entreprise en difficulté en lui proposant un partenariat sur les vols domestiques. Mais, les Echos rappellent le 27 novembre que […]

La débâcle d’Alitalia réveille l’appétit des low-cost en Italie, et Les Echos suggèrent même que c'est "la curée". Ryanair vient d’annoncer son arrivée prochaine sur Rome-Fiumicino. Le transporteur irlandais a même fait des avances à l’entreprise en difficulté en lui proposant un partenariat sur les vols domestiques. Mais, les Echos rappellent le 27 novembre que la compagnie la plus gourmande et la plus dangereuse pour Alitalia n’est pas Ryanair mais Vueling. Le transporteur espagnol qui a une stratégie plus avancée sur le Business Travel, a annoncé 24 nouvelles lignes au départ de Rome-Fuimicino.