Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 12 Octobre 2017

Ryanair fixe un ultimatum à ses pilotes


Carotte et bâton : le nouveau chef des opérations de Ryanair écrit aux pilotes pour leur proposer des augmentations de salaires, à prendre ou à laisser avant le 31 octobre. Mais refuse d'emblée les contrats locaux et la reconnaissance du "Comité représentatif européen des pilotes", exigés l'un et l'autre par les navigants.



Ryanair fixe un ultimatum au 31 octobre à ses pilotes DR
Ryanair fixe un ultimatum au 31 octobre à ses pilotes DR
Surnommé "Terminator" par de nombreux employés de Ryanair, le chef du personnel de la compagnie a repris le poste de Chef des opérations abandonné tout récemment par Mick Hickey, jugé responsable du récent chaos. Et manifestement, Eddie Wilson tient à sa réputation. Dans un courrier adressé aux pilotes pour sa prise de fonction, il précise les offres de la compagnie. Il rappelle ainsi que Ryanair propose une augmentation de salaire annuel allant jusqu'à 22 000 euros (bruts) pour les commandants de bord et 11 000 euros (bruts) pour les copilotes. Mais précise que tous les pilotes ne recevront pas le même montant en fonction des bases : "Les compagnies multinationales n'acceptent pas un paiement centralisé à travers 30 pays européens. Les gens sont payés différemment à Dublin qu'ils ne le sont à Athènes".

Et pourtant, il n'est pas question d'accorder des contrats locaux, ni la création de quelque forme de syndicat que ce soit : "Une tentative de créer une sorte de syndicat a déjà existé en 2004 et 2012, et cela n'a jamais fonctionné. Nous ne rencontrerons aucun syndicat, ni cette soi-disant organisation qui s'appelle le comité représentatif européen des pilotes". Pour le gestionnaire, "Ces accords ne peuvent être acceptés qu'entre Ryanair et ses représentants de chaque base", selon la formule mise en place par la compagnie.

Pour conclure, le chef du personnel est ferme : "Si vous n'acceptez pas cette proposition avant la fin du mois d'octobre, ces paiements pourraient être retardés à l'année prochaine ou ne pas être accordés du tout".

Le ton ne risque pas d'adoucir la position des pilotes qui ont d'ailleurs délégué une femme pour les représenter. Prenant tous les risques, Imelda Comer - commandante de bord à Dublin depuis dix ans - a écrit à Michel O'Leary en annonçant être mandatée par le Comité représentatif européen des pilotes pour entamer des négociations avec la direction et argumente : "La compagnie nous refuse le droit de nous engager dans un groupe collectif", explique-t-elle, "Cette manière de faire n'est pas en ligne avec les pratiques normales des autres compagnies vers lesquelles de nombreux collègues sont partis ces derniers temps. (…) Votre vieux modèle nous a amené à nos difficultés actuelles. Répéter les erreurs du passé n'aidera personne à avancer pour trouver les solutions à nos difficultés actuelles".



1.Posté par Raynair - réponse de la compagnie le 12/10/2017 18:49
Cette lettre du soi-disant « EERC » est totalement perfide et est signée par un entrepreneur pilote qui a déjà démissionné et qui quitte Ryanair le 31 octobre alors qu'elle a confirmé son déménagement en Asie. Nous ne correspondrons pas et nous ne répondrons pas aux fausses affirmations faites par ce soi-disant «EERC»/RPG/REPA ou tout autre groupe créé par des syndicats de pilotes de compagnies aériennes concurrentes.

Si les pilotes de Ryanair souhaitent négocier des augmentations de salaire allant jusqu'à 22,000 euros par an ou souhaitent discuter de n’importe quel autre sujet avec la compagnie aérienne, ils sont libres de le faire à tout moment par le biais des structures ERC des bases d’affectation qui ont été validées par la Cour suprême d'Irlande et qui opèrent avec succès depuis plus de 25 ans, sans aucun point de revendication inventé sur la « sécurité » des pilotes.

Ryanair souhaite beaucoup de succès à Madame Comer pour son déménagement en Asie.

2.Posté par Alan le 12/10/2017 18:52
Pilote autoentrepreneur... quelle franche rigolade avec Ryanair
Bravo les pilotes, fuyez cette entreprise qui tient plus de la dictature professionnelle que d'une société où il fait bon vivre
L'Asie vous offre des postes en or et une vraie reconnaissance pas une exploitation

Alan


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.