Ryanair froissée par le nouveau design de l’aéroport d’Alicante

La compagnie low cost menace de réduire ses vols au sein de la plateforme d’Alicante. En cause : le design du nouveau terminal, qui sera inauguré le 23 mars. Ryanair se plaint du manque d’accès direct à ses appareils depuis les salles d’embarquement, qui devrait contraindre la compagnie à se doter de passerelles. Ryanair ne compte pas en rester là, et exige des autorités espagnoles qu’une solution soit trouvée avant le mois d’octobre.

Ryanair froissée par le nouveau design de l’aéroport d’Alicante
Les semaines se suivent et se ressemblent chez Ryanair, qui a donc entamé un nouveau bras de fer avec l’AENA, l’autorité assurant la gestion des aéroports espagnols. Les aménagements de l’ancien terminal 3, qui accueillera à la fin du mois différentes compagnies low-cost, ne conviennent pas à Michael O’Leary, qui menace de réduire sensiblement le programme de 57 destinations desservies depuis Alicante si rien n'est fait avant le mois d'octobre. Ryanair a également prévenu que l'investissement dédié à l'installation de passerelles serait inévitablement répercuté sur le prix des billets.