Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Mardi 28 Février 2017

Selon Liligo, les compagnies low-cost ne sont pas forcément les moins chères


Une nouvelle étude de Lilligo vient confirmer ce que les voyageurs percevaient déjà : l’offre des compagnies aériennes low cost n’est pas forcément la moins chère. Le constat qui est fait confirme l’idée que seule une recherche de prix au moment de voyager permet d’atteindre les tarifs les moins élevés.



OpenSkies et la Compagnie ont fait baisser le prix moyen de la business vers New York
OpenSkies et la Compagnie ont fait baisser le prix moyen de la business vers New York
L’enquête confirme de fait celle menée par la GBTA en Allemagne et en Grande-Bretagne à la fin 2016, qui affirmait que 58 % des petites et moyennes entreprises savaient désormais utiliser Internet pour voyager au prix le plus bas.

Comme nous l’avions démontré avec Norwegian, les tarifs des vols transatlantiques vers New York ne sont pas forcément plus attractifs avec les low-cost qu’avec les compagnies régulières. Lilligo a fait la même démonstration sur l’axe Paris New York en comparant les prix pratiqués entre 2010 et 2016. Premier constat, plutôt logique, la multiplication des offres a conduit tout naturellement à une baisse du prix moyen du billet. Pour 2016, en classe éco, il se positionne à 535 € au lieu des 726 € en 2010. Notons que la surcapacité constatée sur la ligne pendant des années explique la bataille des prix qui s’est engagée dès 2013 et qui se poursuit aujourd’hui. On pourrait faire le même constat sur la business qui avec OpenSkies ou la Compagnie a vu chuter le prix moyen du billet à 2024 €.

Il est normal pour un moteur de recherche comme Lilligo de mettre en avant des compagnies souvent sollicitées par le grand public. C’est sans doute à ce niveau que les analyses divergent d’avec celles menées au sein des PME-PMI. Compagnie la moins chère analysée, Icelandair demeure aussi la plus compétitive avec un prix moyen constaté de 473 €. Surprise avec American Airlines qui se positionne en seconde position à 533 € ou United Airlines à 551 €. Scepticisme sur le tarif moyen d’XL Airways à 585 € ou British Airways à 576 € , car en vérifiant ses prix à 48 heures d’un hypothétique départ, British Airways s’affiche à 502 € et XL Airways à 495€. Air France est annoncé à 718 € en tarif moyen mais se propose à 562 € pour un vol programmé le samedi 4 mars. Plusieurs des compagnies présentées n’assurant pas de Paris/New York en 2010, on peut raisonnablement imaginer que les prix moyens annoncés sont ceux de 2016.

À l’évidence, il est toujours difficile de mener des enquêtes de ce type dans le temps car elles sont peu révélatrices des pratiques tarifaires proposées aujourd’hui par les compagnies aériennes. La réadaptation du yield en temps quasi réel, surtout sur l’axe vers New York, démontre qu’il est difficile de considérer que telle ou telle compagnie est plus attractive qu’une autre. Lilligo démontre que l’analyse permanente des tarifs est essentielle à un achat best buy, surtout pour les entreprises de petite taille dont la réactivité n’est plus à démontrer.


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.