Tensions au Moyen-Orient

Le survol du Moyen-Orient devient un casse-tête pour les compagnies aériennes depuis l'escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran. C'est également une source d'inquiétude pour les passagers.

Inquiète, la FAA (Federal Aviation Administration) a émis un avis mentionnant son inquiétude suite à l'intensification des activités militaires et des tensions politiques accrues. Le missile sol-air utilisé par l’Iran pour abattre un drone militaire Américain alors qu'il opérait à proximité des routes aériennes civiles est à l’origine de cette inquiétude.

Les compagnies aériennes telles que Etihad, Emirates, Qantas, British Airways, KLM et Lufthansa ont décidé de prendre en compte l’avis de la FAA et de changer les itinéraires pour certains vols à destination des principaux hubs de Dubaï, Doha et Abu Dhabi. Les avions transitant par la région sur les routes à destination et en provenance de l'Asie sont également impactés.

Ces modifications des routes vont impacter les opérateurs et des retards ou des temps de vol rallongés sont à prévoir. Quant à l’impact financier de ces modifications, elles sont pour le moment inconnues mais certaines.
Quoiqu’il en soit, avant de prendre un vol pour le moyen Orient ou pour une destination nécessitant le survol de la zone sous tension, il est bon de contacter votre prestataire aérien et ce qu’importe la compagnie, personne ne voulant revivre le drame du vol Malaysia Airlines (MH17) abattu au-dessus de l’Ukraine le 17 juillet 2014.
Tensions au Moyen-Orient