Trois pour Rome

La croissance du trafic aérien sur Rome est telle que la capitale italienne s'équipe d'un troisième aéroport, à Viterbo.

C'est notamment la croissance des vols des compagnies low-costs qui a accéléré la saturation des aéroports romains de Fiumicino (32 millions de passagers par an) et de Ciampino ( 5 millions de passagers). Le projet d'un troisième aéroport romain, évoqué depuis longtemps, a été cette fois validé par le ministre des transports Bianchi et le président de la région Marrazzo. Viterbo, 60 000 habitants, est le chef-lieu de la région de la Tuscia. La ville au centre-ville médiéval dispose déjà d'une plate-forme située à 3 kilomètres du centre de l'aglomération, qui est actuellement le siège de l'école d'Aéronautique militaire avec deux pistes et une tour de contrôle. Cet aérodrome doit être équipé d'ici 3 ans d'une 3ème piste pendant que les deux premières seront allongées. Viterbo devrait accueillir huit millions de passagers par an d'ici à 2020. La région compte y implanter un business Center pour séduire une clientèle d'hommes d'affaires. Il reste que 8 députés ont écrit une lettre ouverte au Ministre des transports pour demander une étude plus approfondie sur l'impact, notamment environnemental, de cette 3ème plate-forme.