Un été dans les étoiles en Ile de France

Le musée de l’air et de l’espace a préparé une série d’animations et de rencontres pour celles et ceux, amateurs d’étoiles, d’espace et de transport aérien, qui passeraient une partie de leur été en île de France.

Du 7 au 12 juillet, « Volez Jeunesse ! », est le rendez vous annuel des enfants curieux. Cet événement est destiné aux 4-12 ans, en partenariat avec le Centre National d’Etudes Spatiales qui y convie les centres de loisirs de la Seine-Saint-Denis. Plusieurs ateliers de jeux, une programmation cinéma et des séances spéciales de planétarium sont au programme.
 
Les 7 et 8 août, c’est la «Nuit des étoiles » où comme chaque année, le musée invite les passionnés d’astronomie à venir observer les étoiles, et les néophytes à découvrir le ciel à travers des observations nocturnes et des animations dans le planétarium et le hall de l’espace. Le musée de l’Air et de l’Espace est un des rares lieux en Ile-de-France associé à cet événement. Il offre d’excellentes conditions d’observation grâce à la luminosité réduite de l’aéroport.
 
Jusqu’au  au 3 janvier 2016, découvrez l’exposition "Comètes : aux origines des systèmes planétaires". Cette exposition, au cœur de l’actualité spatiale, est conçue par le Laboratoire d’Excellence ESEP (Exploration Spatiale des Environnements Planétaires). Elle rend compte des dernières découvertes sur les comètes livrées par les observations de la sonde Rosetta et de son atterrisseur Philae. Grâce à des dispositifs de médiation variés, l’exposition explique le rôle capital des comètes dans la compréhension de la formation de notre système solaire et l’apport de l’eau sur Terre. La maquette échelle 1 de Philae est également à découvrir. Une exposition à découvrir en famille. Entrée libre.

Le musée de l’Air et de l’Espace ouvre au public trois espaces d’exposition : deux halls rénovés et une exposition permanente.

L’exposition Normandie-Niemen est dédiée au régiment de chasse du même nom, unité des Forces Aériennes Françaises Libres qui combattit aux côtés de l’armée rouge pendant la Seconde Guerre mondiale, et dont le musée possède le dernier avion original. L’exposition, installée dans un nouvel espace situé sur le tarmac de l’aéroport, a été réalisée grâce au soutien de TATNEFT et du groupe bancaire ZENIT par l’intermédiaire de l’ambassade de la Fédération de Russie en France. C’est un hommage aux cent pilotes volontaires et à leur extraordinaire aventure.
Un des points forts de la visite est la présentation du Yakovlev Yak 3. Restauré par les ateliers du musée, il est le dernier exemplaire des avions utilisés sur le front soviétique et ayant atterri au Bourget le 20 juin 1945 lors du retour en France du régiment. L’exposition ouvre à quelques jours du 70e anniversaire de ce retour triomphal. Entrée libre

Le hall 1939-1945 a, quant à lui, été reconstruit, grâce au mécénat de la Fondation David H. Dewhurst en souvenir du lieutenant-colonel David Dewhurst, Jr., pilote de l’armée de l’air américaine durant le conflit. Les visiteurs y découvrent les évolutions de l’aéronautique militaire de cette période ainsi que les conséquences de ces progrès technologiques dans l’après-guerre. Ils admirent notamment un Spitfire, un Mustang, un Dewoitine D520, un Skyraider ou encore un Dakota.
Le bâtiment abritant cette collection gagne plus de 200 m2 par rapport au précédent bâtiment, soit une surface totale de 1733 m². Conçu par l’architecte Nicolas Kelemen, il rappelle le profil aérodynamique des aéronefs et s’inspire de la technologie de construction des avions de la Seconde Guerre mondiale. La façade vitrée à écailles côté pistes de l’aéroport est abritée par 21 cassettes brise-soleil évoquant les volets déployés d’une aile d’avion à l’atterrissage. Entrée libre

Le hall des avions militaires d’après 1945, dit « Hall de la Cocarde » a lui aussi retrouvé une nouvelle jeunesse. On y trouve les principaux avions qui ont équipé l’armée française à partir de 1948 jusqu’aux années 1970. L’exposition s’attache à présenter les différentes composantes aériennes de l’armée française : l’aéronautique Navale, l’aviation légère de l’armée de Terre et principalement l’armée de l’Air. Elle met en avant les principales missions de l’aviation militaire française, ses métiers, ainsi que ses évolutions technologiques majeures à travers six séquences : la création et l’histoire de l’aéronautique militaire française, la police du ciel, l’appui sol/mer, la recherche du renseignement, la projection des forces et la dissuasion. Entrée libre

A signaler enfin, les façades côté ville de l’aérogare historique, dont la restauration a pris fin. Ce monument classé de style Art Déco a retrouvé son aspect original de 1937. Il abrite les collections des débuts de l’aviation, des premiers planeurs à la Première Guerre mondiale. La partie centrale, dite « Salle des Huit Colonnes » a été inaugurée en 2013.

Musée de l'Air et de l'EspaceAéroport de Paris-Le Bourget
BP 17393352
Le Bourget CedexFrance

Le musée est ouvert toute l'année du mardi au dimanche :
  • de 10h00 à 17h00, du 1er octobre au 31 mars,
  • et de 10h00 à 18h00, du 1er avril au 30 septembre.
Fermeture hebdomadaire le lundi.
Entrée à partir de 8€