Un gaz mystérieux sur un vol British

Pas moins de 25 membres d’équipage dont 3 pilotes se sentaient mal après le décollage du vol British de San Francisco, lundi soir. L’appareil s’est dérouté et posé à Vancouver ou des examens ont été pratiqués. L’affaire est bien mystérieuse.

La compagnie British Airways souligne que cette affaire n'a aucun lien avec une quelconque inhalation de fumée, mais pourtant, un porte-parole de l’hôpital explique précisément que c’est pour d’éventuelles inhalations que l’équipage a été examiné. Deux passagers ont également été auscultés par précaution pendant que les 400 passagers étaient pris en charge par la compagnie. "Notre équipe au sol à Vancouver s'est chargée des réservations d'hôtels pour les clients et va leur proposer des réservations sur d'autres vols le plus vite possible", indique un communiqué de British Airways repris par The Guardian.

La compagnie aérienne a présenté ses excuses pour le retard engendré par cet incident, sans préciser les causes des gênes rencontrées par l'équipage. Une enquête interne a été ouverte.