Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Vendredi 2 Août 2019

Un nouveau système de contrôle de vol pour le 737 MAX


Les essais du mois de juin n’ayant pas permis de valider une solution aux problèmes du 737 MAX, Boeing serait en train de concevoir un nouveau système de contrôle de vol.



Boeing a mis en place un correctif à son logiciel MCAS (anti-décrochage) mis en cause dans deux accidents mortels. Toutefois, lors des essais de validation pratiqués sur simulateur au mois de juin, la Federal Aviation Administration a rejeté les modifications, car elle a révélé que d’autres problèmes techniques pourraient générer une assiette à piquer potentiellement accidentogène.

Une reconception nécessaire

D’après le Seattle Times, Boeing a décidé de concevoir un nouveau système de contrôle de vol. Celui-ci lira les entrées/sorties des deux ordinateurs de bord qui seront alimentés par une gamme de capteurs surveillant la vitesse, l'altitude et l'angle d’attaque de l'avion par rapport aux filets d’air. Le but de cette redondance sera de vérifier l’existence de désaccords dans les lectures des capteurs et d’avertir les pilotes de cette situation. Elle permettra également de détecter une défaillance matérielle d’un des ordinateurs qui pourrait envoyer un paquet de données erronées aux calculateurs pilotant les commandes de vol.

Peter Lemme, un ancien ingénieur de Boeing, a déclaré au Seattle Times que cette reconception était une affaire titanesque, mais que c’était la bonne chose à faire impérativement.

Une reprise des vols avant la fin de l’année ?

Des experts familières avec les systèmes des Boeing 737 ont déclaré à Bloomberg et au Seattle Times que Boeing s'attend à être en mesure de présenter ses nouvelles configurations à la FAA pour la certification d'ici la fin septembre. Bien que cette date soit beaucoup plus tardive que celle annoncée initialement par Boeing, elle arrive plus tôt que ce que l'industrie pensait.

Malgré cela et fatiguées par les annonces et démentis successifs, les compagnies aériennes ayant des 737 MAX dans leur flotte ont déclaré qu'elles avaient intégré une suspension des vols jusqu’en janvier 2020. Pourtant, dans l’esprit du constructeur, l’avion devrait voler en octobre pour effectuer une batterie de tests destinée à valider la nouvelle configuration. Critiquée pour sa passivité, la FAA exercera un contrôle accu avant de valider la solution et cette validation sera certainement chronophage.

Rien n’est gagné pour Boeing

D’autres problèmes difficilement solvables frappent également le 737 MAX. Dans notre article du 28 juillet nous relation la problématique liée à la position avancée des moteurs LEAP qui exposent certaines parties vitales de l’avion à des problèmes majeurs si une défaillance critique d’un des réacteurs arrivait. Et là, il n’y a pas de solutions à court terme.

Reste le passager qui sera au final le seul juge de paix et sur ce front, les nouvelles ne sont pas bonnes puisque 17% de nos lecteurs déclarent faire confiance à cette machine (50% ont des doutes et 33% ne font aucune confiance à cet appareil). Southwest avait diligenté une enquête qui confirmait cette tendance. Reste la solution prônée par le Président Trump à savoir changer le nom de l'appareil. Certains comme Ryanair se sont essayés à l'exercice et n'ont pas constaté d'engouement de la part des passagers maintenant bien informés. Autant dire que l’affaire est loin d’être conclue…

Yann Le Goff


Nouveau commentaire :
Twitter

Bonjour

Merci de nous donner votre avis. Il sera très utile pour améliorer les contenus de DéplacementsPros.com.

Les messages sont modérés

Le courage des opinions exprimées est une vertu que nous cultivons.
Les messages postés avec des adresses mails erronées ne seront pas publiés.

Les messages agressifs ou injurieux sont systématiquement éliminés.
Autant le savoir pour ne pas perdre votre temps.

Les commentaires ne sont pas faits pour assurer la publicité commerciale d'un annonceur ou d'un opérateur. Merci d'en tenir compte car tous les messages contraires à cette règle seront systématiquement effacés.

La rédaction

Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.