Une filiale ‘américaine’ pour British

Les vols transatlantiques constituent un tel enjeu pour les compagnies aériennes européennes que British Airways n'hésite pas à jouer l'auto concurrence: la compagnie britannique confirme son intention de lancer sa nouvelle filiale Europe – Etats-Unis baptisée « OpenSkies », qui commencera en juin par des vols quotidiens entre New York, Paris et Bruxelles.

Le premier Boeing 757 de la compagnie OpenSkies devrait décoller en juin 2008 depuis New York vers Paris Charles de Gaulle ou Bruxelles. La seconde destination européenne sera desservie un peu plus tard dans l’année dès qu’un second appareil viendra s’ajouter à la flotte de la compagnie. L’objectif est qu’OpenSkies opère entre l’Europe et les Etats-Unis avec six 757 d’ici fin 2009. Ces appareils seront tous issus de la flotte actuelle de British Airways.

Le premier Boeing 757 transportera jusqu’à 82 passagers répartis dans trois cabines : Affaires, Premium économique et économique. Selon Willie Walsh, Directeur Général de British Airways, il s'agit de "célébrer la première étape depuis ces 60 dernières années vers un marché aérien libéralisé entre l’Europe et les Etats-Unis, qui nous permet de relier n’importe quels points entre ces deux continents. Nous voulons aussi montrer notre détermination à continuer de faire pression pour une libéralisation accrue de ce marché quand les discussions sur le sujet reprendront entre l’Europe et les Etats-Unis plus tard dans l’année". La cabine Affaires des appareils d’OpenSkies sera équipée de 24 sièges convertibles en lits parfaitement plats de près de 2 mètres de long, sur le modèle de ce que fait sa maison mère.

La cabine « Premium » économique comportera 28 sièges spécifiques avec un espacement de près d’1,40 mètre, et la cabine économique comptera 30 sièges. Le Directeur Général de la compagnie OpenSkies est l'ancien Directeur des Ventes Monde de British Airways. La compagnie, enregistrée au Royaume-Uni, est sur le point d’entamer les démarches pour recevoir les approbations opérationnelles nécessaires aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.