United Airlines veut développer ses canaux et se passer d’Expedia

Il ne s'agit, pour le moment, que d'une déclaration et seul l'avenir nous dira si United donnera suite à cette audacieuse intention selon laquelle elle cessera de faire affaire avec le groupe Expedia à compter du 1er octobre 2019.

Si United concrétise cette promesse, cela pourrait signaler une nouvelle volonté de la compagnie de Chicago de faire passer la distribution du modèle OTA à son propre site Web et à ses propres applications mobiles. Un secteur dans lequel le transporteur a massivement investi au cours des deux dernières années.

Lors de la dernière présentation des résultats trimestriels de la compagnie, il y a quelques jours, le directeur commercial n'a pas caché les intentions d'United. "Expedia a toujours très bien réussi à vendre nos tarifs les plus bas, mais, honnêtement, nous pensons que nous pouvons tout aussi bien vendre nos tarifs les plus bas, et c'est là où nous en sommes. Nous sommes donc impatients d'avoir une relation directe avec nos clients à l'avenir."

Tout cela a le mérite d'être clair. Une déclaration en forme de préavis alors que le contrat de United avec Expedia expire le 30 septembre prochain. Mais au-delà des apparences, cependant, il y a toujours la possibilité que United fasse un coup "d'intox" d'obtenir un meilleur accord. En 2016, les sociétés avaient prolongé leur contrat deux jours seulement avant son expiration.

Parmi les sites Web du groupe Expedia qui cesseraient de vendre United si le contrat n'était pas renouvelé figurent Expedia, Orbitz, Travelocity, Hotwire et CheapTickets. Sa société de gestion des voyages, Egencia, ne serait pas touchée.

Il est important de rappeler que les canaux directs des compagnies aériennes ont gagné du terrain par rapport aux OTA au cours des dernières années, selon les recherches menées par Phocuswright (analyse et marketing du voyage). En 2010, 68 % des réservations en ligne de loisirs et d'affaires non gérées ont été saisies par les sites Web des compagnies aériennes, contre 32 % par les OTA. Cette répartition est passée à 79% contre 21% l'année dernière.

Une étude réalisée en 2016 pour l'IATA par Henry Harteveldt de l'Atmosphere Research Group a révélé que les compagnies aériennes s'attendent à une tendance similaire à l'avenir.

Dans l'ensemble, selon l'enquête, les compagnies aériennes s'attendaient à ce que les canaux directs représentent 45 % des réservations d'ici 2021, contre 33 % en 2016, et à ce que la part des OTA dans les réservations passe de 20 % à 16 %.

Pour certains, cette tendance nuit principalement au consommateur qui se retrouve avec moins d'options pour comparer les prix des billets. Enjeu de cette confrontation qui oppose les compagnies aériennes aux OTA: les millions de personnes qui se rendent sur le site Web d'Expedia pour réserver leur voyage.