Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Mercredi 28 Mars 2012

Yann Le Goff :"La GBTA France veut être transparente à tous les niveaux, que ce soit pour son financement ou sa gestion".



Transparence, voilà le maître mot de la GBTA France qui démarre ses activités en France. Yann le Goff, son Président, souhaite que l'association soit jugée sur la réalité de ses actions et non sur les projets. Pas question d'annoncer des dizaines d'opérations qui ne seraient jamais suivies d'effet. Et pour atteindre son objectif, l'association va inscrire dans son règlement intérieur des obligations de résultats. Pour l'heure, Yann le Goff reste prudent : "Nous constituons les fondations, nous construisons notre programme et nous développons notre réseau. Nous serons totalement prêts pour la rentrée de septembre même si, d'ici là plusieurs opérations seront organisées".



Yann Le Goff :"La GBTA France veut être transparente à tous les niveaux, que ce soit pour son financement ou sa gestion".

DeplacementsPros : Quelles seront les premières actions de la GBTA France?

Yann le Goff : Permettez moi tout d'abord de préciser que nous parlons d'une association d'acheteurs spécialisés dans le monde du voyage d'affaires et ce, quelque soit le titre exact de leur poste. Cela veut dire que nous avons des missions multiples comme celle d'échanger entre nous sur les bonnes pratiques, de mettre en place des outils très concrets d'analyse et de dialoguer avec les fournisseurs pour optimiser nos savoirs mais aussi apporter nos attentes, nos critiques et nos envies.
Pour revenir à votre question, parmi les actions engagées, nous allons mettre en place :
- Des séances de travail uniquement réservées aux Acheteurs (partage des outils, benchmarking, actions auprès des fournisseurs…). Elles ne seront accessibles qu'aux membres de la GBTA France.
- Des séances de travail mixtes : les acheteurs d’un côté, les vendeurs de l’autre, travaillent sur une problématique précise et nous confrontons ensuite les points de vue, le but étant de sortir avec des outils ou des informations directement exploitables professionnellement.
- Des rencontres entre tous les professionnels, acheteurs et fournisseurs, sur de grandes thématiques.
- Des actions précises envers les autorités ou les acteurs de ce marché et nous aurons également, via la GBTA Europe, des actions de lobbying à Bruxelles.
Bien évidemment nos adhérents auront accès à l'ensemble des informations et documents édités par la GBTA dans le monde, auxquels nous ajouterons des documents spécifiques comme des matrices d'analyse pour les appels d'offre hôtellerie, aérien, etc. Parallèlement ,nous créons un tutorat entre les jeunes en formation à l'Escaet et ceux qui aujourd'hui ne sont plus en activité. Il ne s'agit pas de venir porter la bonne parole sur le travel qui évolue sans cesse, mais d'apporter une analyse et une aide aux jeunes qui entrent ou vont entrer dans le métier et dans l'entreprise. C'est Jean-Pierre Drioux qui aura en charge cette partie de notre activité. Deux jeunes sont en cours de sélection pour ce premier tutorat.
Enfin, nous compléterons cette assistance avec une bourse d'études pour 5 jeunes qui souhaitent accéder à la formation d'acheteurs "voyage" mais qui n'en auraient pas les moyens.

DeplacementsPros : Concrètement, comment allez-vous structurer ces projets?

Yann le Goff : La GBTA France ne fera pas de diners rencontres mais des ateliers d'échanges qui se veulent très professionnels, principalement en fin de journée, de 18h30 à 21 heures. Nous ne serons pas organisateurs d'événements festifs mais des acheteurs réellement focalisés sur le métier et tout ce qui fait son environnement. On ne s'interdit pas d'organiser des visites de travail à l'étranger ou de recevoir des professionnels européens en France. Mais ce qui est essentiel, c'est qu'à l'issue de ces actions, il y ait un résultat concret. Pas de "yaka", pas de commissions à l'infini mais des faits précis. Nous sommes associés à l'ITM et à ce titre, Paul Tilstone est membre de droit du bureau de la GBTA France. Cela va nous donner beaucoup d'éléments et de vision internationale que nous publierons sur un site internet ouvert aux adhérents et aux futurs adhérents. Nous nous faisons l'obligation de sortir les éléments d'analyse "concrets" (dix conseils, cahier d'analyses...) que chacun pourra exploiter dans son entreprise.


DeplacementsPros : En quoi êtes-vous différents des associations qui existent déjà?

Yann le Goff : La différence n'a d'intérêt que si elle mène à des résultats concrets. Si les acheteurs adhèrent, c'est qu'ils y trouvent leur compte. Au delà, pour avoir lu bien des déclarations d'intention associatives dans mon métier, je sais qu'il faut rester prudent. La transparence est difficile à tenir. Si nous réussissons déjà à la mettre en place et à la garantir au fil des années, ce sera un point clé de notre activité. L'autre point, c'est que la réflexion sera menée par des acheteurs pour des acheteurs. Pas par des consultants extérieurs ou des cabinets d'études. Cela semble évident, mais nous nous devons de le faire. Je crois, par expérience, qu'il faut être modeste, garder la tête froide et ne pas s'emballer. Certains ne viendront jamais nous rejoindre mais ceux qui seront à la GBTA France ne doivent pas être déçus. C'est primordial.

DéplacementsPros : Comment allez-vous financer la GBTA France?

Yann le Goff : Comme je vous le disais, en toute transparence. Les adhérents paieront une cotisation de 50 € par année calendaire. Elle sera minime pour permettre à tous de rejoindre l'Association. Nous sommes en train de peaufiner le budget annuel de l'Association pour déterminer la participation des partenaires. Ce devrait être de l'ordre de 3000 € par an. Nous ferons des partenariats avec les établissements hôteliers pour l'organisation de nos rencontres mais sans diner ou autres animations. Tous nos partenaires seront convoqués une fois par an à une présentation détaillée des comptes car, là encore, je crois qu'il faut briser le tabou de l'argent et qu'en tant qu'acheteurs, nous ne pouvons pas utiliser de l'argent des fournisseurs sans justifier nos dépenses. Cela ne serait ni déontologique ni correct. Au delà, il faut conserver la liberté de dialoguer et d'échanger avec nos partenaires sans nous sentir liés à eux parce qu'ils auront financé l'association. C'est un travail de bonne intelligence que d'évoquer avec eux tout ce qui pourrait être amélioré pour les acheteurs comme pour les voyageurs. Pour en avoir parlé avec beaucoup d'entre eux, je sais que c'est nouveau pour eux. Rassurant ! Encore une fois, pas de fioritures, pas de dépenses inutiles, mais de l'argent au service des acheteurs voyage avec, comme premier exemple, la mise en place d'une consultation juridique professionnelle par an pour nos adhérents en difficulté dans leur fonction. Nous voulons aussi aider celles et ceux qui perdent leur emploi, en leur proposant gratuitement de rencontrer un coach pour les aider à faire le point sur l'avenir. Tout cela fait partie de ce que nous nous devons de proposer. Il y a aura un trésorier, Jean-Pierre Drioux, encadré par le bureau avec une publication mensuelle des engagements financiers.

DeplacementsPros : Avez vous le sentiment d'innover en lançant cette association?

Yann le Goff : Innover ne veut rien dire si le pouvoir associatif n'est pas géré par l'ensemble des membres. C'est vital que d'être porté par un projet et non se sentir propriétaire du projet. Au delà, il y a des actions à mener pour nos voyageurs. Que ce soit en matière de sécurité personnelle ou de gestion de datas privées, nous avons des souhaits à formuler, des idées à échanger avec ADP, un travail constructif avec les compagnies aériennes comme les hôteliers. Bref, nous allons avancer et ce sont les résultats obtenus qui diront si nous avons innové.

Un contact pour la GBTA France : YLG@gbtafrance.fr



1.Posté par Stéphanie le 30/03/2012 05:52
Bonjour Yann

J'en connais deux ou trois qui devraient faire la tête ces prochains mois.
Bravo pour cette transparence financière qui évitera toute suspicion de collusion entre les acheteurs et les fournisseurs. En fixant raisonnablement un soutien financier à 3000 € vous allez conduire bien des entreprises à revoir leurs relations associatives.
Tant mieux pour l'équilibre du métier et les saines relations entre nous et nos fournisseurs. J'adhère.
Très cordialement
Stéphanie


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.