Accident Brétigny : la SNCF est également mise en examen

Comme RFF, la SNCF a été mise en examen pour homicides et blessures involontaires dans l'enquête sur l'accident de train de Brétigny de juillet 2013, après une audition par les juges d'instruction.

Selon l'avocat de la SNCF Emmanuel Marsigny, cette mise en examen «était attendue, annoncée et elle est classique dans ce genre de catastrophes». En outre, elle permet à la compagnie ferroviaire et à RFF d'avoir accès au rapport des experts judiciaires. «Il est important de comprendre le mécanisme qui a engendré le retournement de cette éclisse. C'est un événement inédit qui ne s'était jamais produit», a ajouté l'avocat. Les experts qui ont enquêté sur l'accident de Brétigny, ont pointé du doigt des défauts de maintenance. Les deux entreprises ont aussi la possibilité maintenant de demander une contre-expertise.

7 personnes sont mortes et des dizaines ont été blessées lors du déraillement d'un train en gare de Brétigny (91) en juillet 2013.