L’Irlande et le Pays de Galles se reconfinent

Sombre présage ? L’Irlande est le premier pays de l’Union européenne à se reconfiner depuis le printemps dernier. Annoncé par le Premier ministre, Micheal Martin, lundi soir, la mesure s’appliquera dès mercredi 21 octobre, à minuit. Quelques heures plus tôt, le Pays de Galles faisait la même annonce pour une application plus tardive.

Le confinement irlandais s’appliquera durant six semaines dans une version quelque peu allégée que durant les mois de mars, avril et mai puisque les écoles, cette fois-ci, resteront ouvertes. En outre, les bars et les restaurants pourront servir des plats à emporter. Même sévérité, en revanche pour tous les autres commerces non essentiels qui devront fermer.

« On demande à tout le monde dans le pays de rester chez soi », a ajouté Micheal Martin. Seules les personnes ayant un emploi essentiel auront « l’autorisation de se déplacer pour aller travailler ». Les Irlandais ne pourront en outre sortir de chez eux pour faire de l’exercice que dans un rayon de cinq kilomètres autour de leur lieu de résidence, sous peine d’amendes.

Le Pays de Galles sera quant à lui soumis, à partir de vendredi, à un confinement de deux semaines. Il s’agit de la mesure la plus dure instaurée au Royaume-Uni depuis la première vague de l’épidémie au printemps.

A partir de 18 heures, les quelque trois millions de Gallois seront appelés à « rester à la maison », a expliqué le Premier ministre, Mark Drakeford, selon qui la durée de ce « pare-feu » est la plus courte qui puisse être introduite pour être efficace. Les commerces non essentiels devront fermer, conduisant à une situation comparable au confinement instauré outre-Manche le 23 mars, au moment de la première vague.

Avec plus de 8 000 morts recensées en sept jours, l’Europe, où le seuil des 250 000 décès liés au Covid-19 a été franchi dimanche, connaît son plus lourd bilan sur une semaine depuis la mi-mai.