Plusieurs pays d’Europe se préparent à rouvrir leurs frontières

1952

Cinq pays d’Europe centrale (Allemagne, Autriche, Hongrie, Slovaquie et République tchèque) pourraient ouvrir les frontières les séparant vers la mi-juin, ont annoncé mardi leurs représentants. La décision dépendra de la propagation du coronavirus.

L’Allemagne enregistre un nombre relativement bas de morts liées à la pandémie de Covid-19. Les quatre autres pays de ce groupe sont parmi les meilleurs dans l’UE dans le combat contre sa propagation. 

Ce « mini-Schengen » autorisera les voyages sans contrôles aux frontières, tests ou quarantaine à partir de la mi-juin.  L’Autriche et l’Allemagne avaient déjà annoncé qu’elles ouvriraient les frontières entre elles le 15 juin. Le ministre tchèque des Affaires étrangères a dit qu’il aimerait ajouter la Pologne au groupe des cinq.

La Bulgarie, la Roumanie, la Serbie et la Grèce se sont également mis d’accord mardi pour alléger les restrictions de voyage en vigueur depuis la mi-mars. A partir du 1er juin, il ne sera plus nécessaire d’imposer une quarantaine de 14 jours aux personnes qui se rendent en Bulgarie depuis la Grèce et la Serbie en voyage d’affaires ou pour des raisons familiales, a annoncé le Premier ministre bulgare Boïko Borissov.

Elle ne s’appliquera plus non plus aux diplomates, aux chauffeurs routiers et aux personnes en mission humanitaire. Cette mesure sera élargie aux touristes, à partir du 15 juin. Les voyageurs devront signer à la frontière une déclaration pour certifier qu’ils n’éprouvent aucun symptôme de Covid-19.