Connect@Changi : « Un projet pilote conçu pour répondre aux besoins immédiats des voyageurs d’affaires »

Début 2021, un établissement d’un nouveau genre ouvrait ses portes à Singapour. Un nouveau lieu hybride entre la salle de réunion et l’hôtel classique qui a vocation à permettre à nouveau les échanges commerciaux physiques en temps de pandémie mondiale. Baptisé, Connect@Changi, ce nouvel établissement situé à proximité de l’aéroport propose une expérience combinant « test-séjour-travail-rencontre ». Entretien avec Aloysius Arlando, directeur général de SingEx-Sphere Holdings, promoteur du projet spécialisé dans l’industrie du MICE. 

DeplacementsPros.com : Pouvez-vous nous rappeler en quoi consiste le concept de Connect@Changi ?

Aloysius Arlando, directeur général de SingEx-Sphere Holdings

Aloysius Arlando : Connect@Changi est un projet pilote conçu pour répondre aux besoins immédiats des voyageurs d’affaires de court séjour qui doivent être présents physiquement aux réunions et tenir des engagements professionnels avec leurs homologues basés à Singapour ainsi qu’avec des participants d’autres pays. Tout cela, en profitant d’un séjour confortable équivalent à un hébergement quatre étoiles, et durant lequel une série de mesures sanitaires est mise en place pour éviter la transmission du virus. Développé par un consortium singapourien dirigé par la société d’investissement Temasek, le concept réunit The Ascott Limited, Changi Airport Group, Sheares Healthcare Group, SingEx-Sphere et Surbana Jurong. Cette collaboration entre un aéroport international et un hébergement d’envergure spécialement conçu pour séparer les invités de la communauté locale est une première mondiale en matière de lutte contre la pandémie. 

Quelles sont les mesures mises en place pour assurer la sécurité sanitaire ? 

Afin d’assurer la sécurité de tous les invités et employés de Connect@Changi, les mesures sanitaires et actions mises en place sont les suivantes :

– Un protocole rigoureux de tests COVID-19 pour les voyageurs invités avant et pendant leur séjour, les jours 3, 7 et 14 (le cas échéant), ainsi qu’avant de quitter l’établissement pour leur pays de destination. Pour ceux qui restent plus de 7 jours, un test sérologique devra être effectué le 1er jour, puis un test PCR supplémentaire le 5e jour. Bien que les clients de Connect@Changi n’aient pas à subir de quarantaine à leur arrivée à Singapour, ils devront se conformer aux règles de sécurité sanitaire en vigueur dans leur prochain pays de destination. 

– Les entrées, les sorties et les systèmes de ventilation sont séparés pour les invités et les visiteurs basés à Singapour. Les invités peuvent rencontrer leurs homologues locaux ou d’autres invités de la région en toute sécurité dans des salles de réunion spécialement conçues et équipées de panneaux en verre hermétiques, ce qui réduit le risque de transmission. Pour protéger la communauté locale de Singapour, les visiteurs du centre ne pourront pas se rendre dans le reste de l’île. 

– Des solutions innovantes pour minimiser les contacts entre les clients et le personnel en première ligne, comme des salles de réunion en libre-service. Les repas seront livrés sur des étagères préinstallées à l’extérieur des chambres, et les clients pourront également opter pour des options F&B (Food and Beverage) supplémentaires via des distributeurs automatiques et des kiosques en libre-service.

– En tant que laboratoire vivant, Connect@Changi proposera une série de stratégies novatrices de gestion du COVID-19, telles que l’analyse des eaux usées pour une détection précoce, les derniers tests rapides mis au point pour compléter les tests PCR établis en laboratoire, et la recherche automatisée des contacts au sein de l’établissement pour permettre une identification rapide et précise des personnes. En cas de succès, ces stratégies pourront être déployées dans d’autres établissements existants, tels que des hôtels, afin de renforcer et accélérer la gestion de Singapour dans la lutte contre la pandémie.

Comment ce projet a-t-il vu le jour ?

Connect@Changi est né de la prise de conscience que les secteurs du voyage et de l’hôtellerie, de l’aviation et du MICE de Singapour souffraient énormément depuis le début de la pandémie, alors que les compagnies aériennes du monde entier suspendaient leurs vols en raison des restrictions de voyage.

Au fil du temps, il est devenu évident que la pandémie de COVID-19 allait peut-être durer des années et que les habitudes de voyage pré-pandémiques mettraient du temps à revenir. Avant la pandémie, plus de 9 voyageurs d’affaires sur 10 passaient jusqu’à 5 jours à Singapour. Le dynamisme et la prospérité de Singapour sont indissociables de son ciel ouvert, et de ses frontières ouvertes. 

Une séance de brainstorming entre quelques personnes de Temasek a débouché sur une idée : faire de Singapore EXPO & MAX Atria un lieu sûr de courts séjours pour les cadres du monde entier. Ils peuvent venir faire des affaires avec leurs homologues basés à Singapour, différemment, c’est-à-dire en face à face, mais sans contact et à l’écart de la communauté locale, afin de réduire au minimum toute possibilité de transmission. Il faut du temps pour combattre le virus, mais les entreprises doivent poursuivre leurs activités sans relâche. 

Du concept à la réalité, il a fallu 14 semaines de travaux intenses, 24 heures sur 24, pour transformer un lieu d’exposition vide en un centre d’affaires « bulle » innovant et unique en son genre. Mais vu l’urgence de la tâche, c’était nécessaire. 

Est-ce une réponse adéquate à la crise afin de continuer à faire du Business ?

Ce projet est un projet pilote conçu pour répondre aux besoins immédiats des voyageurs d’affaires et pour soutenir les déplacements professionnels. Même si les engagements virtuels sont devenus la norme pour les entreprises du monde entier, les réunions physiques sont toujours indispensables afin de faire affaire et prendre des décisions importantes. 

Les interactions en face à face restent essentielles pour développer les relations, renforcer les partenariats et explorer de nouvelles opportunités commerciales. Comme la crise et les mesures de gestion évoluent à l’échelle mondiale, les voyages d’affaires et les bulles de visite joueront un rôle important, ainsi que les tests et/ou vaccination et les protocoles de gestion sécurisés, pour permettre les échanges commerciaux et les interactions humaines. Connect@Changi, en tant que premier centre d’échange commercial sécurisé au monde, constitue une grande étape dans la réouverture progressive des frontières de Singapour et facilite les rencontres entre les participants de différents pays en utilisant un protocole de tests approuvés et sans avoir besoin d’être mis en quarantaine à Singapour. 

Cette installation complète également les efforts plus larges du gouvernement de Singapour visant à accélérer la reprise des activités commerciales et économiques internationales, en redynamisant les secteurs locaux de l’aviation et de l’hôtellerie d’une manière sûre et raisonnée.

Ce type de lieu hybride entre hôtel et espace de travail peut-il inspirer un nouveau modèle d’hospitalité ?

Nous utilisons une méthode de construction modulaire – construction volumétrique préfinie préfabriquée (PPVC) – ce qui signifie qu’elle peut être assemblée et démontée rapidement dans un court laps de temps. Ainsi, l’installation peut être réutilisée dans d’autres endroits, par exemple dans des hôtels ou à proximité. Ce module plug-and-play de Connect@Changi permettrait donc une approche durable à long terme, tout en permettant d’utiliser des espaces existants de façon innovante pour accueillir de manière sécurisée et offrir des expériences d’engagement commercial.