Odalys City souhaite miser sur le coliving pour séduire la clientèle corporate

Le groupe français spécialisé dans les résidences de vacances et l’hébergement souhaite gagner en part de marché auprès de la clientèle corporate en misant sur de nouveaux établissements mixant hébergement, MICE et coworking. James Galland, general manager chez Odalys City et Odalys Campus, revient sur la stratégie du groupe et ses perspectives. 

Proposant majoritairement des offres d’hébergement destinées à une clientèle Loisirs, Odalys souhaite séduire les voyageurs d’affaires et les entreprises à travers sa marque d’appart’hôtels Odalys City. Pour cela, le groupe a décidé d’introduire progressivement des salles de réunion dans certains établissements et mise sur les coworking. « Il y a une réelle appétence du marché pour les concepts de coliving, mêlant hébergement et espace de coworking », explique James Galland. Le groupe souhaite créer de véritables « hubs sociétaux », où se mêle clientèle locale et professionnelle.

> A lire aussi : Odalys City : réouverture progressive des appart’hôtels depuis le 6 juin

James Galland, general manager chez Odalys City et Odalys Campus

Concernant les espaces de coworking, James Galland nous assure que le groupe souhaite gérer ces espaces lui-même et ne pas faire appel à un acteur déjà connu sur le marché, si le projet se concrétise. En parallèle, des espaces pour l’organisation de réunion vont continuer d’être déployés dans les prochains établissements tout en insistant sur le fait que « l’hébergement restera au cœur de notre métier, nous n’avons pas vocation à venir concurrencer les établissements qui proposent de gigantesques espaces événementiels ». D’ici fin 2023, 5 nouveaux établissements ouvriront leurs portes à Marseille, Angers, Le Havre, Nice et Toulouse, portant à 36 le parc hôtelier Odalys. Sur ces 5 ouvertures, 3 établissements disposeront d’espaces de réunion pouvant accueillir au maximum 100 personnes.

Un développement en France et à l’international

Des aménagements qui viennent répondre une demande croissante des professionnels et entreprises qui choisissent les établissements appart’hôtels pour leur séjour ou l’organisation de réunion : « La clientèle coporate était minoritaire avant le Covid mais nous observons une inversion de cette tendance sur la gamme Odalys City depuis le retour des déplacements professionnels. Les voyageurs favorisent les espaces plus grands et souhaitent gagner en confort ou cuisiner par exemple. Pour l’entreprise, la possibilité de pouvoir cuisiner sur place lui permet de limiter les notes de frais et donc de réaliser des économies », déclare le general manager d’Odalys City. En parallèle, avec la généralisation du télétravail et du flexoffice, les entreprises choisissent davantage la solution « location de salle de réunion », afin de réunir ses collaborateurs en région ou pour l’organisation de petits événements. 

Concernant les perspectives de développement du réseau Odalys City, cela se fera majoritairement en province et à l’international. Le groupe espère pouvoir se développer en Europe et en Afrique, avec un premier projet à Abidjan d’ici 2025. Odalys espère atteindre les 50 millions de chiffre d’affaires sur l’activité hôtelière d’ici fin 2023. Un objectif réalisable, excepté si une nouvelle crise venait à nouveau à frapper le marché.