SNCF : le calcul du paiement de jours de grève, déterminant pour la suite...

Au lendemain du cinquième épisode de la grève en pointillés à la SNCF et à l’approche de la prochaine salve (ce weekend, 28 et 29 avril), les signes et les craintes d’enlisement se multiplient. Avec désormais des actions en justice qui risquent de faire bouger les lignes. Explications de Patrick Le Rolland, notre chroniqueur ferroviaire.

Des clients du train dédommagés pour avoir raté un avion

4 000 euros de dédommagement pour des voyageurs SNCF qui au départ de La Rochelle en TGV n’ont pas réussi à atteindre Roissy Charles de Gaulle à temps pour s’envoler vers le Brésil. C’est ce que relate le journal régional Sud Ouest à la suite d’un recours de l’association UFC-Que Choisir accueilli favorablement par le Médiateur de la SNCF. Raisonnement juridique contre respect dû au client et à ses attentes, c’est l’occasion de ce «Coup de Pat» de notre chroniqueur ferroviaire.

Carte Vermeil, le retour ?

La consultation de la base marques de l’INPI apporte des surprises ! SNCF vient de déposer le nom de sa vénérable Carte Vermeil. Une carte qui n’existe pourtant plus sous ce nom là depuis 1990, remplacée par la Carte Senior puis Senior + en 2012. Mais dont le nom initial est resté dans la mémoire collective.

TGVmax, pas si « top » selon notre ami PAT

Notre chroniqueur ferroviaire ne partage pas notre enthousiasme à propos du nouvel abonnement illimité TGVmax. Il n’y a bien que lui à traquer les détails qui fâchent dans les conditions générales de vente.

Exclusif: Les prochaines Bornes Libre Service de la SNCF seront blanches et moins nombreuses…

Changement en vue dans les gares. Nouvelle charte couleur pour les Bornes Libre Service. Nouveau logiciel. Nouvelles fonctionnalités. Ces automates, après avoir largement cannibalisé les guichets, seront aussi moins nombreux.

Faire et défaire, c’est toujours du chemin de fer !

«Le train et les Français, c’est une histoire d’amour et puis qui aime bien châtie bien (…), la pression est sur nous tous les jours, c’est tout à fait normal quand on est une entreprise qui appartient à tout le monde (…) » (*) Il est vrai que la SNCF, qu’on l’aime ou qu’on la déteste, on peut difficilement s’en passer. Elle fait partie du quotidien de chacun. Le regard tourné vers la nouvelle année, est venue la saison des rétrospectives. Nous vous proposons de remonter ici le temps de cette année SNCF 2014. Des airs de citadelle assiégée.

Droit de retrait, comment analyser la situation ?

A la suite de l’agression de deux contrôleurs en région Rhône-Alpes et pendant 48 heures, un risque de grève a plané ce week-end sur les TER au niveau national. À la rédaction de Déplacements Pros, nous avons fortement craint et redouté ce scénario-catastrophe. Retour sur ce week-end socialement très chaud à la SNCF avec Pat, notre chroniqueur ferroviaire, pour faire un peu de vulgarisation et se livrer à l’analyse. Avec ce Coup de Pat, nous tentons d'avoir un coup d’avance !

Relation « clients », le monde du transport à la traîne!

La "relation clients" est un domaine que notre chroniqueur ferroviaire connait bien pour y avoir officié pendant de nombreuses années du côté des réponses. Le choix de l’entreprise balancera entre celui d’une réponse type à moindre coût ou, au contraire, d'un courrier personnalisé et soigné mais bien plus long et donc cher à produire. Même si un client ça n’a normalement pas de prix, dit-on ! C’est le sujet de réflexion lancé par ce nouveau « Coup de Pat ».

SNCF : la grève de la pince, rêve ou cauchemar ?

Dans un communiqué du 26 juin, la fédération syndicale SUD RAIL appelle à la légalisation de la «grève par la gratuité». L’organisation syndicale annonce aussi réfléchir à la mise en œuvre de la grève du contrôle pour continuer à lutter contre la réforme ferroviaire. Une perspective qui n’est pas sans rappeler l’appel aux usagers à refuser de présenter leur titre de transport. De quoi inspirer un Coup de Pat.

Ouverture à la concurrence : la SNCF prend ses marques

Notre bonne vieille SNCF, celle de tout un chacun voyageur d’affaires ou pas, tour à tour usager, client ou contribuable selon son humeur du moment, a envisagé de changer de nom pour y renoncer finalement. Ce n’est pas la première fois que ce genre de débat agite l’entreprise toujours publique qui deviendra société anonyme en 2020.
- Publicité -