Comment bien travailler avec son agence de voyage ou sa TMC ?

A l’heure où l’entreprise se déplace toujours plus pour trouver et signer de nouveaux marchés et assurer sa pérennité; à l’heure où la responsabilité sociale du dirigeant est toujours plus engagée et recherchée; à l’heure où les dépenses doivent être encore plus optimisées, bien travailler avec son agence de voyage est une nécessité impérieuse.

Managers: 10 attitudes et méthodes pour vous assurer une bonne reprise !

Le coup de feu de la rentrée passé, la routine reprend vite ses droits et le bénéfice du recul pris pendant les vacances s'estompe aussi vite que l'agenda se remplit. Si l'on n'y prend garde, il sera vite totalement oublié ! Fort de son expérience manageriale, Régis Chambert a quelques bonnes pistes à nous livrer pour partager avec les lecteurs de DP quelques convictions en terme de management qui l’ont toujours animé et certainement aidé à plutôt bien « gérer la difficulté », première mission de l’encadrement dans l’entreprise !

La lettre au Père Noël d’un entrepreneur, voyageur d’affaires.

Cher Père Noël,

Mes équipes et moi nous déplaçons de plus en plus souvent pour nos affaires et de plus en plus loin car nous devons remplir nos carnets de commandes pour exister demain. Et, tu le sais, toi qui est si mobile, voyager n’est pas toujours un plaisir !
C’est pourquoi j’ai décidé de t’écrire pour te demander de nous aider dans nos déplacements. Cela serait un très beau cadeau !

Gérer la mobilité: un défi commun Entreprise-Agence

La recherche de nouveaux leviers de croissance a fait reconnaître l’importance d’une mobilité bien organisée au sein de l’entreprise. Notre monde s’est globalisé, la concurrence s’est accrue et les clients ne viennent plus seuls à l’entreprise. Cette dernière doit aller les chercher, et ce, de plus en plus loin.
Dans ma précédente chronique, j’ai rappelé la multiplication des intervenants dans cette chaîne du voyage, un investissement à ne pas négliger.

Payer pour réserver un vol, une nouvelle mutation coûteuse pour les entreprises clientes

Le groupe Lufthansa fait le buzz depuis sa décision de surtaxer certaines réservations faites sur les GDS. Au delà de l’effet de surprise et la brutalité de cette annonce pour les professionnels du voyage d’affaires (agences et acheteurs), cet événement est le signe d’une nouvelle mutation du modèle économique qui risque bien de coûter cher aux agences de voyages affaires mais aussi et surtout à leurs clients.

Comment gérer son budget de déplacements professionnels avec plus de bon sens et moins...

Les dépenses liées aux voyages font régulièrement l’objet de remises à plat au sein des entreprises. Le sujet intéresse beaucoup à l’interne ! Chacun a son avis à donner, ses critiques à exprimer sur les prix payés, les tarifs "mal négociés" par les acheteurs ou les responsables du travel management. Quant à l’agence de voyages, elle est bien sûr toujours "trop chère et peu performante" !

Quelle agence ou TMC pour les PME/PMI ?

A l’heure où le marché des grands comptes est devenu encore plus concurrentiel, les acteurs de poids se battent pour assurer une croissance de moins en moins profitable et usent de toutes leurs armes pour atteindre ces objectifs de volumes : « sign in bonus », frais de transaction à 0, etc. Ces grandes entreprises constituent aussi un risque pour la distribution car leurs volumes restent très liés aux risques géopolitiques.

Faire migrer la gestion des ses déplacements en ligne, une mode ou une nécessité...

Pour de trop nombreux acheteurs, la migration des réservations en ligne est le meilleur moyen pour réduire drastiquement les honoraires de l’agence de voyages. Les enjeux financiers, mais aussi culturels et sociaux d’un tel projet sont cependant tellement plus importants que ce simple objectif de réduction de frais ! C’est pourquoi j’ose prétendre, au contraire, que l’entreprise devra prévoir de mieux rémunérer son agence pour l’accompagner.
- Publicité -