MICE : Quels sont les attentes et comportements des internationaux en France ?

205

Le Copil congrès et salons, qui regroupe les principaux acteurs nationaux et franciliens du tourisme d’affaires, publie une étude sur les attentes et comportements des clientèles étrangères des salons internationaux après la crise sanitaire. 

Plus de deux ans après la crise sanitaire, les salons franciliens restent toujours attractifs puisque 74% des exposants internationaux déclarent envisager de revenir prochainement sur une manifestation en France, contre 57% des visiteurs internationaux. Selon les sondés, les critères de décision quand à la participation à un salon en France sont la qualité des visiteurs, le retour sur investissement, l’offre des exposants et l’empreinte environnementale. A noter que selon 10 % des visiteurs, les critères ayant le plus évolué après la crise sont ceux liés à la situation sanitaire et aux contraintes de déplacement.

Les évènements présentiels plébiscités 

Sur les comportements, la durée moyenne de déplacement sur un salon est de 3,3 jours en moyenne et l’effectif moyen d’une délégation est de 3,5 personnes. Des données importantes qui ont un impact sur l’activité de tourisme ou d’hôtellerie-restauration au niveau local. Or, si 37 % des visiteurs prolongeaient leur séjour en France pour les loisirs avant le Covid, la plupart affirment dans l’enquête qu’ils continueront à le faire aujourd’hui. 

> A lire aussi : MICE : Quels sont les pays et villes ayant accueilli le plus d’évènements en 2022 ?

Enfin, concernant la question des salons dématérialisés et des outils distanciels, 98% des visiteurs et exposants pensent que le digital permet de garder le contact toute l’année mais ne remplacera jamais le présentiel. Les entreprises sondées mentionnent par exemple plusieurs cas d’usages comme les rencontres BtoB en distanciel, les visites du salon en ligne ou bien encore le suivi des conférences en ligne.