[EXCLUSIF] VoyagExpert pose ses valises en Suisse

266
[EXCLUSIF] VoyagExpert pose ses valises en Suisse

La TMC française poursuit son développement européen par croissance externe. Après la Pologne, c'est la Suisse. Avant d'autres marchés continentaux...

C'est l'histoire d'une TMC française indépendante qui s'européanise tranquillement. VoyagExpert (VE), qui traitait 100 M€ de voyages en 2019, est une agence de taille intermédiaire ou, comme nous le disait son président Eric Ritter, il y a un an, "un petit parmi les grands et un grand parmi les petits".

Il y a un an encore, le même nous annonçait l'acquisition de trois TMC : une Polonaise, une Espagnole et une Portugaise. Pour la Pologne, c'est fait, avec l'achat de la TMC SP Travel. Les deals ibériques n'ont finalement pas abouti.

> Lire aussi : VoyagExpert affiche ses ambitions européennes

Et aujourd'hui, c'est donc en Suisse, à Genève, que VE se projette avec l'acquisition d'une agence forte de quatre décennies d'expérience, Delta Voyages. "Gérer des voyages à Bruxelles de Paris, je sais faire, explique Eric Ritter. Mais la Suisse, c'est un marché spécial, très qualitatif, en dehors de la zone euro..."

De fait, à diverses occasions, plusieurs TMC nous ont déjà confié leurs difficultés à pénétrer le marché helvétique. Qui se caractérise aussi par le grand nombre de sièges européens ou mondiaux de grandes entreprises (par goût des paysages alpestres, sans doute) que compte le pays, inversement proportionnel à sa superficie, auxquels il faut ajouter une kyrielle d'ONG affiliées à l'ONU.

Allemagne et Espagne dans le viseur

Mais l'autre info, c'est que cette acquisition sur les rives du Lac Léman, n'est qu'une étape dans une stratégie d'internationalisation à l'échelle continentale. Les prochaines destinations cibles sont l'Allemagne et l'Espagne - sous la forme d'un autre deal que celui prévu en 2021. En effet, dans ces deux cas, il ne s'agira plus de croissance externe mais de création "from scratch".

"Aussi bien en Allemagne qu'en Espagne, nous avons été à l'affût d'opportunités de rachat. En vain. Comme on ne veut pas attendre, on va monter ces antennes de toute pièce. Pour Berlin, des contrats clients sont déjà signés, le recrutement est très avancé. Donc à la rentrée de septembre, ce sera OK. Pour Barcelone, on a aussi des contrats signés mais les procédures administratives sont plus lourdes. On espère une ouverture à la fin de l'année 2022", nous précise Eric Ritter. Et d'ajouter : "Si les opportunités que nous n'avons pas trouvées dans ces deux pays se présentent finalement à l'avenir, on ne s'interdit pas d'en profiter pour autant".

A notre connaissance, outre VE, seule Travel Planet a passé les frontières hexagonales (au Royaume-Uni et en Belgique) parmi les agences françaises.