Air France expérimente une solution anti-faux tests

1400

La solution ICC AOKpass va être testé grandeur nature durant 4 semaines sur les vols Air France au départ de Paris CDG vers Pointe-à-Pitre et Fort-de-France à compter du 11 mars 2021.

La présentation d’un test COVID négatif est désormais obligatoire pour la plupart des voyages internationaux, et la vérification de ces tests, souvent présentés au format papier, prend du temps. Et ce temps n'est pas superflu car le trafic de faux tests négatifs existe bel et bien.

> Lire aussi : Aérien, les faux tests PCR inquiètent les autorités en Europe

ICC AOKpass, une solution développée par MedAire/International SOS, la Chambre Internationale de Commerce et SGS, permet de vérifier les tests COVID de manière sécurisée et de fluidifier le parcours client en aéroport. C'est du moins sa promesse. Elle va donc devoir faire ses preuves durant 4 semaines pour les vols AF au départ de CDG et à destination des Antilles françaises.

Il s'agit d'une application mobile, permettant aux passagers d’enregistrer de manière sécurisée les résultats de leur test COVID réalisé dans un laboratoire partenaire. Une fois à l’aéroport, les passagers présentent leur smartphone en lieu et place d’un test papier. L’ICC AOKpass vérifie alors que le test présenté est valide et conforme à la réglementation du pays de destination via un réseau sécurisé par la technologie blockchain.

Cette utilisation de l'appli s’effectuera bien sûr sur la base du volontariat, afin de tester en conditions réelles son fonctionnement et de recueillir les avis de clients testeurs. Air France partagera ce retour d’expérience avec les autres compagnies de l’alliance Skyteam, lesquelles testent actuellement différentes solutions de digitalisation des documents sanitaires.