La coopérative ferroviaire Railcoop pourrait bientôt déposer le bilan

152

La coopérative ferroviaire qui souhaitait relier Lyon et Bordeaux en 2024 a confirmé ses difficultés financières, laissant craindre un dépôt de bilan. Elle estime ses besoins à plus de 3 millions d’euros d’ici l’an prochain.

Très attendue par les voyageurs, la future liaison Lyon-Bordeaux opérée par Railcoop ne verra peut être jamais le jour. En difficulté, la coopérative ferroviaire a annoncé à ses sociétaires faire face à un « besoin de trésorerie urgent » et un déficit de 4,3 millions d’euros sur l’année 2022. Comme le rapportent nos confrères de l’Echo Touristique, d’ici à l’été 2024, Railcoop estime ses besoins à 2,8 millions d’euros pour embaucher et former les personnels afin d’exploiter la ligne ferroviaire Bordeaux-Lyon qu’elle souhaite relancer. La coopérative indique également avoir un besoin urgent à hauteur de 500 000 euros dès cet été.

> A lire aussi : RailCoop souhaite relier Bordeaux à Lyon en 2024

Pour y parvenir, elle espère inciter chaque sociétaire à remettre au pot, en reprenant des parts sociales. Elle les appelle aussi à recruter de nouveaux sociétaires et mise sur « un prêt de trésorerie, auprès de nouveaux partenaires financiers », sans plus de précision. Elle compte aussi « sur des prêts bancaires, garantis par les collectivités territoriales », sans indiquer lesquelles. Enfin, elle mise sur la vente de 100 000 bons d’achat d’une valeur de 30 euros entre le 4 juillet et le 30 septembre pour renflouer les caisses. 

Pour rappel, en mars 2023, les sociétaires de Railcoop avaient voté la création de la ligne entre Lyon et Bordeaux, un axe abandonné par la SNCF depuis 2014. La coopérative avait alors estimée à 4,1 millions d’euros sa prochaine levée de fonds pour couvrir les investissements nécessaires.